Portrait de Martin Caro, créateur du logo Paris 2024

Depuis son plus jeune âge, il a toujours eu un carnet et un crayon pour esquisser ses expériences. Aujourd’hui, directeur artistique chez Dragon Rouge , Martin Caro a réalisé le logo pour la candidature de Paris aux Jeux Olympiques 2024 et a remporté le 1er prix lors du Grand Prix Stratégies du Design 2016 qui a été dévoilé ce jeudi 14 avril. Double médaille pour l’agence Dragon rouge et son client avec une identité visuelle placée sous le signe de l’émotion !

Martin Caro, viendra à la rencontre des étudiants de son ancien campus, ECV Bordeaux, à la rentrée prochaine pour témoigner de cette formidable aventure. À cette occasion, nous nous sommes penchés sur son parcours atypique et passionné.

hellomyname

Des esquisses à la réalisation

Pour son premier grand voyage, Martin a découvert le Népal. Émerveillé, il en est revenu avec pas moins de 5000 photos, et encore plus d’idées créatives. De retour en France, il a effectué une année préparatoire en arts appliqués, pour ensuite rejoindre l’ECV Bordeaux dont il avait eu de bons échos.

passeport

Son expérience à l’ECV

Ses années ECV ont été rythmées. Malgré une première année difficile, due au travail requis et la complexité de développer sa propre créativité, il a persévéré et a redoublé d’initiatives en créant le collectif Burgercom. Avec trois autres étudiants, ils ont décidé de mettre en application leurs cours de design en proposant leurs services à des professionnels. Profitant des périodes de stage pour découvrir l’envers du décor « design », il a notamment collaboré sur des projets de refontes identitaires graphiques au sein de Fluorescence studio.

En quatrième année, Martin Caro décide de partir pour un semestre Erasmus au Danemark, en suivant des cours exclusivement en anglais. Dans le cadre de ses études à l’ECV, il a pu intégrer l’école de Design de Kolding, et explorer de nouveaux angles graphiques et travailler différents matériaux. Après cet aparté scandinave, et la reprise des cours à l’ECV Bordeaux, il intégre pendant quatre mois, l’agence de design et de communication globale Dragon rouge comme stagiaire à la direction artistique. Martin Caro continue à parfaire ses connaissances publicitaires au gré des enseignements spécialisés, des conférences proposées à l’école, mais aussi des rencontres organisées avec des professionnels du secteur. En 2013, il rejoint l’agence BETC  comme stagiaire, puis, fortement inspiré par son expérience danoise, il présente son projet de fin d’études sur le bois « système sur le processus créatif ». L’important pour lui était de s’épanouir plastiquement. Seulement quelques mois après son diplôme, il décroche son premier emploi comme Directeur Artistique Digital, dans l’agence de conseil BEING France. Huit mois plus tard, c’est un autre chemin qu’empreinte Martin Caro.

learner-dreamer-doer

Dragon Rouge

En parallèle de ces explorations académiques et professionnelles, il avait gardé le contact avec ses anciens collègues de Dragon Rouge, Anaïs Allegrini et Olivier Viré. Son inventivité et son assurance furent payantes, car Kheireddine Sidhoun (nouveau directeur de la création du groupe Dragon Rouge) l’approche pour un poste de Directeur Artistique en 2015.

Désormais intégré à l’équipe dans un contexte « hors stage », Martin Caro est chargé à la fois de la communication corporate et interne de l’agence. Et c’est dans le cadre de son travail « corporate »que  Martin a esquissé le logo pour la candidature de Paris aux Jeux olympiques de 2024.

La création d’un logo est déjà peu évidente car il faut transmettre un message à la fois fort et simple. Mais la pression est d’autant plus importante lorsqu’il s’agit de représenter un événement mondial et décisif.

redimage

Les créations de Nike l’ont beaucoup inspiré. Leurs visuels « esthétiques » et « énergiques », correspondaient à l’image qu’il souhaitait faire transparaitre.

12994530_1214314378579041_8477942537785536908_n
Cérémonie du Grand Prix Stratégie du Design 2016 remporté par l’Agence Dragon Rouge

Ses conseils

Rétrospectivement, Martin Caro conseille aux étudiants de ne pas hésiter à risquer de nouveaux axes créatifs. Selon lui, les concerts, les expositions, les voyages sont des sources inépuisables, et le large éventail d’informations que propose internet est enrichissant, s’il est complété par des événements réels. Il en est de même pour la création d’un réseau professionnel raisonné. Riche de ses expériences, Martin Caro insiste sur le fait que la valeur ajoutée d’une équipe est avant tout la complémentarité et la capacité de déléguer. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de rester curieux, tout en déployant son propre univers créatif. À l’avenir, il espère pouvoir voyager en continuant à travailler dans le domaine du design.