Destination Londres pour les Mastères en Cinéma d’Animation

L’ouverture à l’international est un élément clé de la formation à l’ECV. Plusieurs opportunités de mobilité sont proposées aux étudiants durant leur parcours : stages à l’étranger, Erasmus, Cumulus, voyages d’étude… Les étudiants en Mastère Cinéma d’animation de l’ECV Lille reviennent de trois jours à Londres. Retour sur leur séjour !

London calling !

A quelques heures de train, Londres, capitale européenne, offre une expérience culturelle riche. Pendant trois jours, les étudiants en Mastère Cinéma d’Animation ont arpenté la ville à la découverte des quartiers iconiques de la city.

Pont de camden londres

Le premier jour était consacré à la visite de nombreux lieux emblématiques de la ville : Camden town, Regent Park, Trafalgar… Le lendemain, les étudiants ont rencontré les équipes du studio The Line, réalisateurs des clips du groupe Gorillaz. Ils ont pu bénéficier d’une visite privée du studio et de nombreux conseils de la part des salariés.

L’après-midi, direction les studios Warner Bros Harry Potter pour une visite immersive dans les décors grandeur nature des volets 7 et 8 de la saga. Une vraie « claque visuelle » pour nos futurs professionnels du cinéma d’animation ! Au détour d’une allée, ils ont eu la chance de rencontrer un storyboarder et un sculpteur des films Harry Potter. Ils leur ont expliqué leurs rôles, leurs métiers et se sont montrés accessibles envers les étudiants. Une belle opportunité d’échanges qui s’est soldée par de nombreux conseils. Le dernier jour, les étudiants ont visité le quartier alternatif de Londres : Camden Town.

Maquette Poudlard Studio Harry Potter

Londres, comme si vous y étiez…

Manon, étudiante en 1ère année de Mastère Cinéma d’Animation revient sur son voyage dans la capitale londonienne.

Hello Manon, peux-tu nous raconter ce que vous avez fait à Londres pendant ces trois jours ?

Manon : Nous avons passé 3 jours à Londres à visiter la ville et ses lieux emblématiques tels que Camden Town, Regents Park, Buckingham Palace, Big Ben (qui était cachée pour cause de travaux)… La première journée, nous avons visité la ville à pied, la seconde nous avons eu la chance d’aller visiter le studio the Line Animation et de rencontrer les animateurs, et l’après midi nous avons visité les studios d’Harry Potter. La dernière journée nous l’avons passé à Camden Town, le quartier punk. C’était un super voyage !

Concernant la visite du studio Harry Potter : était-ce à la hauteur de tes attentes ?

Manon : Pour le studio Harry Potter, je n’étais pas allée sur le site internet pour voir ce qui m’attendais. Et j’ai bien fait ! J’ai toujours aimé les films, j’ai grandi avec, sans toutefois être la plus grande fan ! Mais quand la porte s’est ouverte sur la première salle, celle du réfectoire de Poudlard, je me suis pris une claque. On y était, nous étions plongés dans l’univers. Les décors, les objets, les costumes, tout y était. C’était magique. Je suis ressortie après 4 heures de visite avec des étoiles pleins les yeux, c’est impressionnant de voir tout le travail qu’il y a eu. Et nous avons eu la chance de parler à un storyboarder et un sculpteur qui étaient présents sur le site et qui ont travaillé sur les films.

Quel a été le moment le plus marquant de ces trois jours ?

Manon : C’est difficile de choisir un moment marquant, j’ai vraiment aimé ce voyage. Mais si je devais n’en choisir qu’un, je dirais la visite des studios d’Harry Potter. Et probablement celle de la salle du réfectoire car c’est la première que nous avons visité et que je ne m’attendais pas à ça. Après le chemin de traverse, la salle avec les masques et maquillages utilisés pour les films, les costumes. Oui les studios d’Harry Potter était vraiment l’événement marquant du séjour !

Ce voyage t’a-t-il donné des « pistes » quant à ton avenir professionnel dans l’Animation ?

Manon : Ce voyage nous a donné quelques pistes, nous avons eu l’occasion de parler avec des professionnels de l’animation notamment durant la visite du studio The Line Animation. Nous avons pu demander ce que les studios anglais attendaient en terme de compétences et la possibilité ou non de trouver des stages en Angleterre.