Adrien Ménard, créateur de l’exposition Plan M

Adrien_menard_portrait-500x500
Du 5 au 9 février dernier, l’exposition Plan M a réuni neuf designers graphiques au sein de la galerie Jed Voras (Paris 13e), autour du thème de la représentation de la musique. A l’initiative de ce projet collaboratif original et ambitieux, Adrien Ménard, étudiant en Master 2 à l’ECV Paris. Il nous raconte la genèse de l’exposition.

 

Quel est ton parcours ?

J’ai intégré l’ECV après des études électrotechniques. Je suis aujourd’hui en Master 2 de design graphique.

Comment est née l’idée de Plan M ?

J’étais aux Pays Bas dans le cadre d’un échange universitaire et j’ai lu le livre « Uncreative Writing » du poète américain Kenneth Goldsmith : il y développe l’idée d’une nouvelle manière contemporaine de créer à partir d’éléments préexistants, qui n’appartiennent pas au créateur. Ce concept m’a intéressé et j’ai voulu le rapprocher de la musique. J’ai donc contacté des designers graphiques que je connaissais, cinq français, un danois, deux tchèques et un luxembourgeois autour de cette question : comment représenter la musique ?

 

Adrien_Menard-500x750

Alyar_Aynetchi-500x750

 

Comment s’est passée l’organisation de l’exposition ?

Chaque artiste m’a envoyé son travail, sous forme d’image en deux couleurs différentes : noir et rouge. J’ai sérigraphié les œuvres, et, de retour à Paris, je me suis mis en contact avec le collectif Kunst, qui est une pépinière de jeunes talents. Ils m’ont aidé à trouver la galerie Jed Voras, dans le 13e arrondissement.

Comment as-tu conçu la scénographie de Plan M ?

Avec Kunst Collectif, nous avons proposé à chaque artiste de réfléchir à une manière de mettre en valeur son œuvre, avec pour idée de montrer le processus de création dans l’espace. Quentin Besnard a par exemple réalisé une installation où chacun peut créer de la musique à l’aide d’un clavier sur lequel chaque touche correspond à des extraits de son visuel. Xavier Lecuyer présentait le clip de l’album « Goo » de Sonic Youth, qui avait servi de base à la réalisation de sa sérigraphie.
J’ai également contacté deux musiciens : Flavien Berger, pour créer un son ambiant à diffuser lors de l’exposition, et Thomas Delecroix, qui a imaginé une performance électronique en 4.0 à l’aide de quatre enceintes disposées de part et d’autre de la galerie.

Qu’est-ce qui t’a plu dans cette expérience ?

Cela m’a fait voir la création sous un autre angle : le fait de proposer un brief, d’organiser l’exposition et de réunir autour d’une problématique commune des designers ayant tous une personnalité et une façon propre de travailler, est très enrichissant.
Il est aussi intéressant d’exposer des travaux de designers qui ne sont pas des artistes, et ont donc une approche différente de l’exposition.

 

Kasper_Pyndt-500x634

Maxime_Grayt-500x750

 

Quels sont tes projets pour la suite ?

Terminer mon Master à l’ECV, tout en essayant d’exporter Plan M dans d’autres villes. J’aimerais beaucoup mener d’autres projets de ce type. Et pourquoi pas partir à New York pour travailler dans un studio de graphisme, et apprendre d’autres manières d’appréhender et de pratiquer le design graphique.

 

Xavier_Lecuyer-500x715

Quentin_Besnard-500x775

 

Plan M
Commissaires d’exposition : Adrien Menard et Kunst collectif
Artistes :
 Alyar Aynetchi, Quentin Besnard, Sylvain Dufayard, Paul Gacon, Maxime Grayt, Xavier Lecuyer, Adrien Menard, Kasper Pyndt, The Rodina, Flavien Berger, Thomas Delecroix

Découvrez son site : http://adrienmenard.fr/