Masterclass Animation : rencontre avec Geoffrey Bire, concept artist chez UBISOFT et alumni de l’ECV

Tout au long de l’année, les étudiants de Mastère Animation participent à des semaines de travail intensives, animées par des professionnels. Il y a quelques jours, les étudiants ont reçu les conseils avisés de Geoffrey Bire, ancien de l’ECV Bordeaux (promo 2013), aujourd’hui concept artist chez UBISOFT. Parmi ses plus belles réalisations, on compte des concept arts pour les jeux Ghost Recon, Steep ou Tom Clancy’s The Division.
Retour d’expérience d’un spécialiste de la pré-production de jeux vidéo.

Masterclass concept art avec Geoffrey Bire (Ubisoft)

A ta sortie de l’école, en 2013, tu as été recruté par le studio Ubisoft en tant que concept artist. En quoi consiste ton métier ?

En tant que concept artist (ou artiste 2D), je réponds à une demande du directeur artistique pour concevoir un personnage, un environnement, des objets ou des personnages.
Je travaille en lien avec un scénariste, qui peut avoir une idée assez précise de ce qu’il attend, ou bien me donner seulement quelques indications.
Dans le premier cas, il faut coller de près à la demande, dans le second j’ai une grande liberté créative, dans les limites des grandes règles de la direction artistique du projet.

Tu as travaillé sur de beaux projets tels que le jeu Ghost Recon ou Steep. Es-tu fier de créer des personnages qui seront utilisés par des millions de joueurs ?

J’en suis très heureux ! On ne se rend pas toujours compte de l’impact qu’aura le jeu lorsqu’on est en production, car on est très concentré sur les différents chantiers. Mais lorsque le jeu sort, que l’on découvre les vidéos de joueurs en ligne, ca ne laisse pas indifférent.
Pour l’anecdote, je fais souvent du covoiturage, et j’ai un jour rencontré un joueur de Ghost Recon, qui connaissait parfaitement l’un de mes designs. Savoir qu’il y a des millions de joueurs est très plaisant, mais rencontrer une personne et échanger avec elle autour du jeu, c’est aussi un plaisir immense.

As-tu vécu des moments forts dans la production de ces jeux vidéo ?

Je partage, c’est vrai, des moments assez forts avec mes collègues. Il y a beaucoup de convivialité, d’échanges et de professionnalisme au sein d’UBISOFT.
La sortie de chaque jeu est un moment particulier, après une production de parfois 3 ou 4 ans. Une euphorie générale gagne l’équipe et le studio de développement. C’est un relâchement après des mois intenses, avec beaucoup d’heures de travail, pour achever la production.

Tu encadres cette semaine une masterclass à l’ECV. Es-tu heureux de retourner à l’école ?

J’ai beaucoup de plaisir à revenir à l’ECV. Le cursus Animation s’est énormément développé, et le niveau de dessin est vraiment très bon.
Les étudiants ont beaucoup d’énergie et d’enthousiasme, ils ont un oeil neuf, posent les bonnes questions. Je pense retrouver certains d’entre eux bientôt sur le marché du travail !
J’ai de très bons souvenirs de mes études, et certains professeurs m’ont beaucoup marqué, notamment Peter Liesenborghs en character design ou Yann Hamonic qui m’a énormément appris en dessin anatomique. Vincent Chiarotto, le responsable du cursus, fournit également un immense travail pour le développement et l’excellence du cursus Animation.

Masterclass concept art avec Geoffrey Bire


Ton niveau en dessin est impressionnant ! As-tu des conseils pour les étudiants qui admirent ton travail ?

Merci ! Je dessinais déjà beaucoup avant de rentrer à l’ECV, ce n’est obligatoire, car l’école vient apporter toute la technique, mais c’est un plus considérable. Il faut une vraie volonté de dessiner, créer, peindre, pour développer son œil et sa sensibilité artistique. Et surtout rester ouvert d’esprit, savoir rester humble, car il y a toujours meilleur que soi.
Enfin il est très important de continuer à bosser à côté pour soi, et de ne pas juste se concentrer sur les enseignements de l’école.

Le jeu vidéo est une industrie, ce sont des métiers qui demandent énormément de travail. Travailler dans le jeu vidéo, ce n’est pas jouer aux jeux vidéo. Les corps de métiers avancent conjointement, c’est un travail d’équipe et du partage. L’ECV, au travers de son exigence, est à mon avis une excellente école pour intégrer le domaine.

Découvrez son book : artstation.com/geoffreybire

Concept art Ghost Recon par Geoffrey Bire