Masterclass Animation : retour à l’ECV pour 3 Alumni de la promo 2013

Les étudiants en Mastère Cinéma d’Animation ont eu la chance d’assister à 3 Masterclass exceptionnelles, assurées par 3 Alumni de la promotion 2013 : Loris Perraudin, spécialiste des effets spéciaux et du logiciel Houdini, Théo Dusapin spécialiste du surfacing chez Illumination Mac Guff (le Grinch, Moi, Moche et Méchant, Les Minions…) et Kevin Macio Directeur artistique chez Virtual Room.

De gauche à droite, Théo Dusapin, Loris Perraudin et Kévin Macio, de retour à l’ECV Bordeaux

En quoi consistent vos spécialités à chacun ?

Théo : Je fais du surfacing, donc tout ce qui est textures et rendu de matières sur les décors, les personnages. Je donne du réalisme aux objets. On reçoit des meshs, des modélisations basiques, et on apporte le réalisme à la matière, on trouve les couleurs et les textures pour que ce soit le plus beau possible.

Kévin : Moi je suis concept artist, donc je travaille en amont de la production avec le réalisateur, qui a le scénario (du film ou du jeu vidéo) pour concevoir les personnages et les environnements.

Loris : Je suis spécialisé dans les effets spéciaux. Je travaille sur le logiciel Houdini, et c’est spécialement ce que je suis venu enseigner aux étudiants en Masterclass. Avant, on utilisait plusieurs logiciels d’effets spéciaux différents pour le feu, les particules, gérer une foule, ou des destructions, et aujourd’hui Houdini regroupe tout ça. La demande des entreprises sur ces compétences est donc très forte.

Julien, étudiant en Mastère 2 Cinéma d’Animation

Comment s’est passée votre insertion professionnelle à la sortie de l’école ? Que faites-vous maintenant ?

Loris : J’ai fait un stage en 4e année au sein du studio One More avec Jonathan Benaded (également ancien de la promo 2013) qui travaillait pour Woodkid sur le clip Iron. J’aimais beaucoup les effets spéciaux et à la fin du stage, ils m’ont proposé de revenir une fois mes études temrinées. Deux jours après le jury diplôme, j’étais chez One More !
Aujourd’hui je travaille chez Digital District. J’aime bien la pub que j’ai faite pour Peugeot, dans une ambiance de tempête, j’ai fait se figer des milliers de gouttes au-dessus de la voiture.
Ou bien cette bande-annonce pour le Puy du Fou où j’ai travaillé sur la fumée, l’eau du port et la pluie avec Houdini.

Kévin : On apprend une dizaine de métiers différents à l’école, mais moi j’avais une préférence pour le concept art. J’ai eu mon premier contrat via ma soeur qui travaille dans le cinéma. Son réalisateur avait besoin d’un concept pour le monstre de son film. J’ai ensuite été Creature designer : je créais des créatures en 3D qui étaient ensuite adaptées en combinaisons en latex, c’était génial !
Ensuite je suis allé à Paris, je suis entré au Studio Hari (avec Clément Dartigues) qui fait beaucoup de séries, et j’ai travaillé sur La Chouette et Crazy, pendant 2 ans.
Aujourd’hui je travaille chez Virtual Room. L’équipe est très motivée, l’ambiance est géniale. Virtual Room a été créé en partenariat avec le réseau Escape Hunt, c’est un jeu vidéo VR participatif à jouer en salle. C’est un jeu vidéo d’aventure et d’énigmes à faire avec ses amis. J’ai commencé à travailler sur la mission 3 il y a 7 mois en tant que lead concept artist, et aujourd’hui je suis directeur artistique. Je gère donc toute la partie graphique du projet.

Théo : Moi, j’avais déjà fait 3 stages à la sortie de l’ECV, notamment dans la publicité. Mais ce qui m’intéressait vraiment c’était l’animation, donc j’ai postulé à la sortie de l’école chez Cube Creative et j’ai été embauché ! J’ai travaillé sur une série pour enfants pendant 8 mois, “T’es où Chicky ?”. C’était très formateur car les délais étaient très courts. J’ai enchaîné plusieurs projets, je suis resté en tout deux ans et demi. J’ai également fait des pubs pour Prince de Lu. Sans m’en rendre compte, je me suis spécialisé dans les gâteaux. J’ai ensuite été appelé par Brownie pour créer des personnages gâteaux, puis par Golden Grahms. J’ai abandonné les gâteaux quand je suis entré chez Mac Guff, où je travaille depuis 3 ans et me suis spécialisé en surfacing. Cela me plait vraiment beaucoup !
J’ai travaillé sur le Grinch pendant 2 ans et demi. C’est très différent des boîtes de pub dans lesquelles j’ai commencé. L’échelle est complètement différente, on est presque 300 par film. Le surfacing est un département très varié, les décors sont bien distincts les uns des autres, donc on utilise beaucoup de techniques différentes, c’est intéressant. Sur le Grinch, j’ai par exemple fait beaucoup de sculpt sur Zbrush.

Quel est votre meilleur souvenir de l’ECV ?

Théo : Pour moi, c’est l’ambiance dans notre classe, l’effervescence. On s’entendait tous bien, et six ans plus tard on est encore très amis.

Kévin : C’était très intense, donc ça soude ! On restait travailler tard, le soir ou pendant les vacances. Avant de reprendre le travail, on allait acheter à manger au Monoprix et on mangeait en regardant les épisodes de la saison 2 de Game of Thrones sur le vidéoprojecteur… C’était super sympa.

Loris : On avait caché un petit barbecue électrique… Le soir on le sortait et on faisait des grillades sur la fenêtre. En fait, je ne sais pas si Vincent (ndlr: responsable du Cursus Animation) est au courant de ça… On peut le retirer de l’interview ?

Merci à tous les trois !