Portrait de Marion Pollet, illustratrice et Alumni de l’ECV Lille

Que sont-ils devenus ? C’est la question qui revient fréquemment dans la bouche de certains étudiants, futurs étudiants, parents et même anciens étudiants de l’ECV. Aussi, chaque mois, découvrez le portrait d’un Alumni, de son entrée à l’école jusqu’à aujourd’hui. 

Hello Marion, tu as été diplômée en 2016, peux-tu nous raconter comment tu as découvert l’ECV et pourquoi tu as choisi de l’intégrer ?
J’ai commencé par un BTS en Design Graphique et je souhaitais vraiment poursuivre ma formation. Grâce à mon entourage, j’ai pris connaissance de l’ECV Lille en me rendant à l’une de leur Journée Portes Ouvertes. Une fois sur place, j’ai rencontré les équipes pédagogiques qui m’ont fait passer un entretien d’admission. Quelques mois plus tard, j’intégrais l’école en 2ème année de Bachelor du cursus Design.

Tu as toujours beaucoup dessiné, qu’est-ce que la formation à l’ECV t’a apporté de complémentaire ?
L’ECV m’a permis de revoir les bases techniques du dessin. L’école m’a également poussé à créer mon propre univers et à donner du sens à mes illustrations.

 

Comment s’est passée la sortie de l’école ?
Très bien ! Avant même d’avoir obtenu mon diplôme, l’agence de publicité et de stratégie de marque, Nash&Young, me proposait un poste de Directeur Artistique print. Pendant 2 ans et demi, j’ai beaucoup appris en travaillant avec des marques comme les Cafés Méo et beaucoup d’entrepreneurs locaux. Le projet dont je suis le plus fière ? La refonte de l’identité et de l’univers visuel du magazine féminin, mode, beauté, luxe et lifestyle Oh My Mag! (Groupe Prisma Média). Puis, après avoir vu le côté « agence », j’ai eu envie de découvrir le travail de freelance et me suis lancée à mon compte.

Et aujourd’hui, est-ce que ce nouveau statut te plaît ? Sur quels projets travailles-tu ?
Cela me correspond bien car je suis quelqu’un qui ne tient pas beaucoup en place. En tant que que free-lance, je suis multi-tâche et je me déplace beaucoup avec mes clients. Mon travail est très varié et « challengeant ». Les projets sur lesquels je travaille sont très divers. J’ai à la fois mes propres clients pour qui je réalise des identités visuelles, des déclinaisons print et web. On fait également appel à moi pour des illustrations. Il m’arrive parfois de réaliser des fresques pour des enseignes locales à Lille (Waiffle et le Café Peacock). J’interviens aussi en agence de manière temporaire, et quand il me reste du temps, j’essaye de créer des projets personnels.

Quel a été ton meilleur souvenir à l’ECV ?
C’est une question difficile car il s’est passé beaucoup de choses pendant tout mon cursus ! C’est le jour où j’ai appris que mon dossier d’Erasmus avait été accepté pour Madrid ! C’était la première fois que j’avais l’opportunité de vivre dans un autre lieu que ma ville d’origine, qui plus est un autre pays ! Une expérience incroyable !