Masterclass concept art avec Océane Bernard, Alumni chez Cartoon Saloon

Engagée dès la fin de ses études à l’ECV par le studio Cartoon Saloon en Irlande, Océane Bernard est revenue à l’ECV Bordeaux coacher les étudiants de Mastère Cinéma d’Animation sur les concept art et backgrounds de leurs projets de fin d’études. Son projet de fin de Mastère, The Rainmaker, a été sélectionné par les festivals de nombreux pays, tels que la Grèce, l’Allemagne ou les Emirats Arabes. Elle partage avec nous son début de carrière et donne quelques conseils clés sur l’insertion professionnelle à la sortie d’un cursus en Animation 2D/3D.

Masterclass Animation ECV Océane Bernard

Tu as été diplômée en 2017, comment s’est passée ton insertion professionnelle ?

Océane : Au moment de la remise des diplômes, j’étais déjà en stage chez Cartoon Saloon. Je suis allée avec l’ECV au Festival d’Annecy, mais j’ai fait le choix de ne pas assister aux projections, et d’utiliser ce temps précieux pour démarcher les studios. J’ai passé un premier entretien avec Cartoon Network Asie, j’étais déjà très heureuse d’avoir un entretien de ce niveau ! J’en ai passé d’autres, notamment Cartoon Saloon, mon studio actuel, qui ne fait que de la 2D. Je rêvais d’intégrer ce studio car je me retrouvais beaucoup dans leur style.

Aujourd’hui tu vis donc en Irlande, à quoi ressemble ta vie de tous les jours ?

O. : Les Irlandais sont adorables et très accueillants. Le studio est très international, je travaille avec des brésiliens, des espagnols, des italiens, c’est stimulant ! On est tous passionné par le même domaine, le studio a été nommé aux Oscars plusieurs fois, notamment cette année pour Late Afternoon, c’est une grande fierté.

Sur quelle série travailles-tu actuellement ?

Dor Van Dango – Série animée du Studio Cartoon Saloon

O. : Aujourd’hui je travaille sur Dorg Van Dango, une série qui me plaisait beaucoup chez Cartoon Saloon, et j’y ai beaucoup de responsabilités. Je fais de la location and colour design, nous sommes deux pour créer tous les décors, je m’éclate !

Peux-tu nous parler un peu de ton projet de fin d’études ?

O. : J’ai réalisé mon court-métrage seule, pour pouvoir prendre toutes les décisions, des personnages, des backgrounds, du storyboard… C’était un gros challenge, d’autant que je n’étais pas très douée pour l’animation des personnages. J’ai fait une liste de mes points forts, comme la création des décors, l’ambiance, et j’ai basé mon film dessus. C’était mon bébé, j’ai fait de A à Z exactement ce que j’aimais. Et c’est ce qui m’a aidée à décrocher le poste chez Cartoon Saloon, ça m’a servi de carte de visite en quelques sortes.

Quels souvenirs gardes-tu de tes années à l’ECV ?

O. :  L’excellente ambiance entre les étudiants, dans les classes mais aussi entre les promos. Il n’y a pas de séparation parce que certains sont plus avancés que d’autres, tout le monde se soutient, s’entraide. La relation avec les profs est aussi très proche. Pour l’anecdote, j’avais fait un mini cours improvisé à des étudiants plus jeunes quand j’étais à l’école, et ce sont ceux que j’ai en Masterclass aujourd’hui ! Ils s’en souvenaient ! C’est vraiment génial.

Quels conseils pourrais-tu donner à des étudiants qui veulent suivre ton chemin ?

O. : D’être proactif. Il faut créer sa chance, créer ses opportunités. Ce ne sont pas les studios qui viennent nous chercher, il faut être visible, très motivé. Il faut taper à la porte des studios dont on rêve et parfois accepter de commencer à un poste différent de celui qu’on avait demandé. Ce n’est pas grave de faire de l’animation quand on veut faire du décor, l’occasion va se présenter. Ce qu’il faut, c’est intégrer le studio et ne surtout pas abandonner son objectif. Il faut prendre son destin en main !