Retour sur le projet de fin d’année d’une étudiante en prépa animation

Camille L, étudiante en 1ère année à l’ECV Animation Aix-en-Provence revient sur le court-métrage d’animation traditionnelle qu’elle a réalisé tout au long de l’année. Ce projet de fin d’année en Prépa Animation est une étape cruciale de la formation. 

Il a pour but d’apprendre aux étudiants à travailler de façon autonome en parallèle de leurs cours réguliers lors de leur second semestre de Prépa-Animation.
C’est un travail de fond qui permet aux étudiants de développer à la fois une écriture personnelle et d’appliquer les compétences techniques acquises tout au long de l’année.
Des professionnels de l’Animation et du Motion Design suivent les étudiants sur ce projet de fin d’année, qui leur permet d’apprendre le process créatif, de la recherche à la réalisation. »

Meike Kraus, Directrice de l’ECV Aix-en-Provence

Hello, peux-tu te présenter ?

Je suis Camille Legras, en prépa animation à l’ECV Aix-en-Provence.

Peux-tu nous parler du projet de fin d’année  ?

Le projet de fin d’année de la prépa animation consiste à créer une histoire à partir d’un thème. Cette année, le thème était Eurêka. Chacun a pu proposer un univers et une trame narrative très libre. À partir de cette histoire, nous avons créé un film d’animation de 30 secondes. La technique et le format (trailer, extrait…) étaient libres. En parallèle, on a aussi produit un art book, composé des concepts-arts et autres illustrations faites pour le projet.

eureka ecv

Dans le cadre des cours à l’ECV, as-tu été accompagné pour la création de ton projet de fin d’année ?

Les profs nous ont beaucoup aidé dans la conception du film. Ce n’était pas forcément facile de tout gérer parfaitement pour une première année d’étude en cursus Animation mais on a tous bien été suivi par l’équipe.

Peux-tu nous décrire ton projet ? Comment l’as-tu conçu ?

Mon projet est un extrait de film en animation traditionnelle (2D). J’ai dessiné mes plans et les animations à la tablette graphique et j’ai ensuite monté le tout sur After Effects.
L’histoire se passe dans les années 70 et suit Tina, une domestique, dans un manoir victorien du nord de l’Angleterre. Au service d’une famille américaine exécrable, Tina a du mal à trouver sa place dans la demeure. Un jour, Tina croit voir un fantôme dans la cave. Les apparitions fantomatiques se succèdent et la famille décident de faire appel à un médium. Durant une séance de spiritisme, les personnages apprennent que les « fantômes » sont en fait des versions d’eux-mêmes, vivant à l’époque victorienne. Tina découvre que son double se fait tuer et décide de la sauver, mais est-elle prête à mettre en danger le présent pour sauver le passé ?
L’extrait de 30 secondes se passe quand les apparitions se succèdent : Tina aperçoit un fantôme parmi les draps qu’elle étend.

Avec le recul quel serait ton conseil aux futurs étudiants de Prépa pour leur projet l’année prochaine ?

Mon conseil ? Ne pas se mettre à la conception de l’art book trop tard. Il faut dessiner toutes les idées qui vous viennent, alterner les techniques… Et aussi, ne pas se laisser décourager par la charge de travail pendant la conception du film. À la fin, ça en vaudra la peine !

Quelle était ta matière préférée cette année ?

Ma matière préférée cette année a été le concept art, mais le modèle vivant et le storytelling m’ont aussi beaucoup intéressé. De façon générale, j’ai beaucoup apprécié cette première année.

 

Découvrez le projet de fin d’année de Camille ⤵︎