Participation de l’ECV Nord-Europe à la Fête de l’Anim

Les étudiants en 3e année d’Animation de l’ECV Nord-Europe ont eu l’opportunité de participer à la 11e édition de la Fête de l’Anim à Lille dont l’invité d’honneur était Michel Ocelot. Retour sur cette expérience.

ok-1

Créée en 2004, la Fête de l’Anim est un événement de renommé internationale dédié à la production animée sous toutes ses formes : courts et longs métrages, clips, motion design, mais aussi jeux vidéo et arts numériques. Cette manifestation s’adresse à un public très large: petits et grands, étudiants en écoles supérieures d’Animation mais aussi professionnels de l’Animation. Cette année, l’événement a eu lieu du 27 au 29 mars et s’est déroulé entre Lille, Roubaix et Tourcoing. L’invité d’honneur était Michel Ocelot, célèbre réalisateur de Kirikou, Princes et Princesses, ou encore Azur et Asmar. De nombreuses manifestations ont rythmé ce festival international dédié au cinéma d’animation : Master-classes, Japanimation, best-of écoles, soirées longs métrages…

Des étudiants de l’ECV Nord-Europe (3e année de cursus Animation) ont eu l’occasion de participer à deux des trois challenges créatifs, l’atelier Mapping et le marathon de l’Anim’, organisés en faveur de professionnels et d’écoles d’Animation de la région Nord Pas-de-Calais (E-art Sup, ESAAT, etc.) mais aussi d’écoles européennes (BCFE à Dublin, La Cambre à Bruxelles, etc.).

ATELIER MAPPING

Atelier aux airs de Workshop, mardi 24 mars une quinzaine d’équipes de trois personnes étaient chargées de réaliser, ensemble, une vidéo mapping de dix minutes diffusée par la suite sur la façade de l’Opéra de Lille, lors de la soirée d’ouverture devant environ 8 000 personnes. Encadrés par Juliette Brenne, Antoine Dhondt, Augustin Descamps et Joseph Loche ont travaillé durant trois jours à la Plaine Image (Tourcoing).

De primes abords intimidés par ce type d’expérience, inédite pour eux, ils ont très vite été rassurés de voir que la majorité des groupes était dans leur cas ainsi « l’ambiance était très agréable au sein des autres équipes et de l’encadrement ». En dépit des 72h imposées, ils ont eu le temps de développer leurs idées et d’interagir avec des intervenants ouverts à leurs conceptions et surtout, plein de bon conseils. Fiers, non seulement du résultat final mais aussi du privilège de voir leurs noms défiler devant des milliers de personnes, ce challenge était pour eux à la fois impressionnant et stimulant.

 

sans-titre-4

« Merci beaucoup pour cette expérience forte en couleur et le résultat faisait des frissons dans le dos »

MARATHON DE L’ANIM

Autre challenge collectif, autre équipe, Charlotte Coche-Dequeant, Estelle Carlier et Amélie Lefèvre ont quant à elles participé au marathon de l’Anim, un défi de taille qui consistait à produire en l’espace de trois jours une animation d’une dizaine de secondes à partir d’une image « clef » proposée par l’invité d’honneur, Michel Ocelot. Par la suite les dix-huit séquences animées ont été mises bout à bout ainsi que sonorisées afin de former un seul et unique film court, projeté lors de la soirée de clôture de la Fête de l’Anim’.

Enthousiasmées d’une part par l’idée de travailler en équipe, et d’autre part par la liberté dans le choix de création et d’idées, les étudiantes ont pris du plaisir à réaliser leur propre vidéo. Le court délai de production n’a fait qu’accentuer leur implication au sein du projet. Stimulées par le rendu final, elles avaient cependant une certaine appréhension quant à la diffusion de leur séquence dont l’idée motrice était de « créer un univers décalé de celui de l’image de Michel Ocelot pour attirer l’attention des spectateurs ». Des doutes qui se sont vites dissipés suite aux bons retours de la part des bénévoles, des enseignants et de leur entourage.

sans-titre-6-1