Prépas

L’année préparatoire à l’ECV a pour ambition de former à l’apprentissage des techniques de dessin et de sensibiliser les étudiants à la créativité. C’est également une année d’orientation vers les cursus des formations supérieures Design ou Animation.

Le programme pédagogique des années Prépa art & design et Prépa animation comprend une trentaine d’heures de cours par semaine répartis en grandes spécialités :

  • L’enseignement artistique qui vise à développer les bases du dessin d’analyse, du modèle vivant, du croquis extérieur. Il permet également de développer une écriture et un style personnels.
  • Les ateliers découvertes qui permettent d’être initiés aux différents domaines proposés en cycle supérieurs à l’ECV.
  • L’enseignement général qui offre l’opportunité aux étudiants de développer une culture artistique et historique solide essentielle en arts appliqués.

L’enseignement s’appuie sur des ateliers spécifiques dans lesquels chaque étudiant peut affirmer sa personnalité. Ce cheminement est largement facilité par l’écoute des enseignants, la qualité des espaces de travail, les échanges quotidiens avec les étudiants des cycles supérieurs de l’ECV, les manifestations professionnelles organisées régulièrement par l’école (conférences, jurys, expositions des diplômes, JPO…)

Chaque étudiant est suivi par un responsable pédagogique référent sur toute son année scolaire permettant d’effectuer régulièrement des bilans, suivre son orientation et le conseiller dans ses choix. En fin d’année scolaire, chacun d’entre eux est amené à présenter un projet personnel devant son équipe enseignante permettant de montrer sa mobilisation à intégrer le cycle supérieur de son choix.

Formation

  • Année
  • L’apprentissage du dessin permet de comprendre la construction des formes, le rôle de la lumière et de la composition. À travers un carnet de notes et de recherches personnelles, l’étudiant nourrit au quotidien sa culture visuelle et apprend à reconnaître, expérimenter et mémoriser. Il développe ainsi son autonomie et son oeil critique, et affirme son geste.

  • Appréhension du dessin du corps humain sous l’angle des proportions. Par l’observation méthodique et le dessin de modèles vivants, l’étudiant affronte la complexité du corps humain, il apprend à dessiner vite et efficacement les diverses poses du modèle. Dessiner un corps dans l’espace, c’est aussi apprendre les différents modes d’expression et faire évoluer sa propre interprétation.

  • Réalisation de croquis dans un environnement extérieur à l’école : salles de musées, jardins publics ou rues. Le dessin d’espaces architecturaux et de statuaires permet de développer le respect des proportions, du volume et de la perspective, des premiers et seconds plans. L’étudiant apprend à faire des choix, restituer l’essentiel, dessiner rapidement.

  • L’art des couleurs, de leurs associations et de leurs interactions constitue un versant essentiel de l’apprentissage du dessin. Les étudiants y étudient la théorie de la couleur, le cercle chromatique, les rapports des couleurs entre elles, et mettent en pratique leurs connaissances. Apprendre à voir la couleur, à la simplifier, à la poser par touches successives pour construire le volume.

  • L’Etude documentaire consiste en une représentation réaliste d’objets, de natures mortes. Elle est une approche macroscopique du dessin, l’accent est mis sur la qualité de représentation des matières, leur aspect, brillance, reflets, transparence en même temps qu’une bonne compréhension des volumes.

  • L’illustration permet de s’exprimer pleinement ; à la différence des cours de dessin libre, l’illustration s’appuie toujours sur une idée, une narration voire une musique. C’est une des expressions majeures des arts graphiques. Les techniques utilisées sont très variées. Chaque étudiant développe son écriture personnelle, son style.

  • Restituer en deux dimensions la complexité des volumes de l’espace, grâce à la connaissance de la théorie de la perspective. L’apprentissage des fondamentaux de la géométrie dans l’espace permet à l’étudiant d’évaluer efficacement la profondeur réelle par rapport à la profondeur picturale. Dans son approche théorique, la perspective vient enrichir l’observation directe.

  • Le cours de volume propose aux étudiants une approche différente de la réalité des formes et des volumes qu’ils dessinent, en les mettant en situation de décomposer, recomposer et fabriquer des volumes simples. Ils réalisent des maquettes en trois dimensions, des formes géométriques plus complexes par pliages, emboitages, juxtapositions ou empilements qui conduisent à l’illustration en volume.

  • En option
    La photographie est au coeur de la communication visuelle. Son sens et ses valeurs sont primordiaux dans les métiers de l’image. L’étudiant va apprendre à dominer le hasard, à construire une image, un message, d’une façon maîtrisée. Il s’agit également de s’initier à la chaîne de l’image numérique, de la prise de vue jusqu’à sa retouche et sa calibration professionnelle.

  • En option
    L’étudiant est initié aux différentes facettes de la culture et des pratiques de la création numérique, du dessin assisté par ordinateur et la retouche d’image à la conception de sites web et la mise en ligne de portfolio, en passant par les usages et possibilités du web 2.0.

  • En option
    L’animation numérique par-delà les jeux vidéo a envahi le secteur de l’animation traditionnelle, mais aussi la télévision et le web. Créer des décors, des personnages, inventer un univers et l’animer, fait appel à la fois à l’imagination et à la maîtrise des logiciels. L’étudiant abordera par cette initiation autant les techniques de narration et de découpage en séquence – storyboard – que les outils de modélisation et d’animation 3D (After Effects, 3DS Max…).

  • Découvrir les bases de la communication visuelle. Confronter l’étudiant à la difficulté de la traduction d’une idée en un dessin, en une expression graphique et l’engager dans une démarche de recherche et de réflexion en favorisant son imagination, son intuition et sa culture personnelle. Sans modèle sous les yeux, l’étudiant va devoir transmettre sur une feuille de papier, une idée, une phrase ou un concept, sous forme d’image.

  • Sensibiliser et éveiller la curiosité de l’étudiant face à un panorama complet et synthétique des grands courants artistiques modernes des XIXe et XX e siècles. Découvrir les réalisations caractéristiques de cette époque en Europe et dans le monde. Apprendre les modalités d’analyse d’image, qui se traduisent par l’analyse formelle, iconographique et iconologique des oeuvres d’art.

  • Parce que cette langue vivante est une nécessité incontournable de l’univers des arts appliqués, dans le contexte professionnel international qui sera le leur. Les étudiants apprennent les éléments de base indispensables et le vocabulaire propre des métiers de la création artistique.