Prépa-Animation 2D-3D / Jeux vidéo

L’année préparatoire en Animation est une année fondamentale dans le cursus en 5 ans proposé à l’ECV.
Cette année reprend à la fois les fondamentaux de dessin et des techniques de représentations que l’on retrouve dans l’année préparatoire de l’ECV et en même temps vise à appliquer l’ensemble de ces apprentissages à l’Animation et au Jeu vidéo dispensée en année supérieure à l’ECV.

Cette année est donc conçue comme une année d’apprentissage et comme une année d’immersion dans la spécialité Animation / Jeu vidéo, elle qui vise à :

  • apporter la connaissance des différentes techniques académiques ;
  • sensibiliser à la culture de l’image liée à l’animation / Jeu vidéo ;
  • éveiller l’intérêt pour tous les domaines des métiers des arts appliqués et ceux des métiers du numérique en particulier (Jeu, Animation, Vfx) ;
  • inculquer l’esprit d’ouverture, la notion du travail en équipe essentiel dans ce secteur ;
  • définir ou consolider le projet d’orientation de chacun ;
  • préparer aux jurys de fin d’année et au projet de fin d’année ;
  • aider à constituer un dossier académique et personnel à l’image de la créativité de chacun.

Formation

  • Année
  • Indispensable à la compréhension du vivant, ce cours de Modèle vivant – Morphologie alterne dessins de modèles, cours théoriques et dessin d’imagination. Apprendre à dessiner le corps humain c’est apprendre à voir, faire des choix, laisser la part belle à la spontanéité, sans barrières conscientes «regarder, retenir, dessiner». Les poses proposées sont variées invitent à la lecture spatiale du corps, aident à approfondir la lecture structurelle, viser un détail: la tête, la main, le pied, région du genou, région de l’épaule, études analytiques du membre supérieur et du membre inférieur.
    Le dessin s’attarde également à la lecture et à la représentation de la forme par la lumière. Ressemblance, expression des sentiments, mouvement décomposé, mouvement continu, lent, figure dans l’espace, relation de la figure à son environnement. Le carnet de croquis est requis.

  • L’apprentissage du dessin permet de comprendre la construction des formes, le rôle de la lumière et de la composition. À travers un carnet de notes et de recherches personnelles, l’étudiant nourrit au quotidien sa culture visuelle et apprend à reconnaître, expérimenter et mémoriser. Il développe ainsi son autonomie et son oeil critique, et affirme son geste.
    L’élève est encouragé à développer un vocabulaire graphique personnel. Les expériences qui lui sont proposées sont multiples : fusain, pierre noire, craies et crayons couleur, lavis, aquarelle, feutres ou plume et stylo à billes, pastels; des procédés comme collage, frottage, grattage, préparation des supports, la sensibilisation aux textures et aux traits, aux valeurs et à la couleur, aux formes ainsi qu’aux techniques de représentation sont les éléments propres à lui assurer les fondations d’une culture graphique raisonnée.

  • Le cours d’illustration développé au 1er semestre permet de s’exprimer pleinement ; à la différence des cours de dessin libre, l’illustration s’appuie toujours sur une idée, une narration voire une musique. C’est une des expressions majeures des arts graphiques. Les techniques utilisées sont très variées. Chaque étudiant développe son écriture personnelle, son style.
    Au second semestre, ce cours d’illustration se prolongera vers celui du Chara Design en Animation / Jeu vidéo (conception de personnages). On apprendra ainsi aux étudiants à mêler le dessin de personnage avec l’illustration permettant ainsi de créer des univers très immersifs et créatifs.

  • Un story-board est une étape importante dans la réalisation d’un film puisqu’il permet de comprendre visuellement, par l’intermédiaire d’illustrations, comment il va se dérouler.
    La pratique du story-board nécessite l’acquisition de notions cinématographiques et l’assimilation des règles de mise en scène.
    L’initiation au découpage filmique pour des projets en animation s’articule sur deux axes : la connaissance des systèmes de production, des techniques référentes d’une part, l’analyse d’un script, le décryptage des éléments visuels, la narration cinématographique et le découpage graphique d’autre part. Les exercices s’appuyant sur ces deux axes constituent l’objet principal de cet atelier.

  • Restituer en deux dimensions la complexité des volumes de l’espace, grâce à la connaissance de la théorie de la perspective. L’apprentissage des fondamentaux de la géométrie dans l’espace permet à l’étudiant d’évaluer efficacement la profondeur réelle par rapport à la profondeur picturale. Dans son approche théorique, la perspective vient enrichir l’observation directe.
    Les cours sont organisés en modules thématiques en fonction des lieux : perspective plongeante ou plafonnante, perspective des pentes, construction des ombres et permettent l’apprentissage et l’expérimentation de techniques et procédés graphiques. L’importance du choix du point de vue et de l’angle de vue qui s’y ajoutent est primordiale. Ce cours va ensuite migrer vers les notions de décor, très importantes en Animation puisque étant l’environnement dans lequel l’intrigue va se dérouler.

  • Réalisation de croquis dans un environnement extérieur à l’école : salles de musées, jardins publics ou rues. Le dessin d’espaces architecturaux et de statuaires permet de développer le respect des proportions, du volume et de la perspective, des premiers et seconds plans. L’étudiant apprend à faire des choix, restituer l’essentiel, dessiner rapidement.
    Ce cours est aussi à mettre en parallèle avec le cours de perspective, plus appliqué.

  • Cela peut paraître paradoxal de travailler le volume en arts appliqués et en animation alors que le dessin est l’un des principaux vecteurs de la mise en forme des idées dans cette section.
    Pour autant, au même titre que le dessin, le volume participe à modéliser en 3D et en réel des personnages, des espaces… permettant de mieux appréhender des scènes de représentation.
    Les travaux pratiques permettent de concevoir des volumes, des personnages, des objets ainsi que des espaces (scénographies, paysages, vues d’intérieur) selon différents points de vue, proches, lointains, aériens… Ces travaux introduisent des concepts de composition (espace statique, dynamique), des variations d’échelles (petit, grand, monumental)… L’objectif des exercices est également d’enrichir le bagage culturel et artistique de l’étudiant par la recherche d’informations relatives aux différents sujets abordés.

  • L’art des couleurs, de leurs associations et de leurs interactions constitue un versant essentiel de l’apprentissage du dessin. Les étudiants y étudient la théorie de la couleur, le cercle chromatique, les rapports des couleurs entre elles, et mettent en pratique leurs connaissances. Apprendre à voir la couleur, à la simplifier, à la poser par touches successives pour construire le volume.
    La composition, la lumière, la structure de l’image et de la série d’images sont abordées et ensuite travaillées à travers le prisme chromatique. La déclinaison de couleurs (camaïeux et faux camaïeux, chaud et froid, contrastes) et d’effets de lumière (profondeur, rapprochement, harmonie, intensité et tonalité..) permettant d’aborder des exercices pratiques.

  • Le cours vise à sensibiliser l’étudiant aux subtilités d’un dessin dédié au mouvement, décomposé, réaliste ou stylisé. En prépa animation, il s’agit de continuer à découvrir les différentes formes de décomposition du mouvement, leurs combinaisons; travailler sur des rythmiques et des trajectoires; le travail est plus poussé sur le character design et la mise en situation en synergie avec les séances de story-board, le travail sur le layout et le posing (mise en situation du personnage dans son décor) est renforcé. Les concepts, les méthodologies, les technologies et les grands jalons historiques du mouvement retranscrit et de son art font également partie de l’aspect magistral de cet atelier.

  • Approche et maniement des langages informatiques, théorique et pratique, liés aux bases de l’infographie 2D-3D animée. Environnement PC sous Windows.

    • Logiciel Photoshop :
      Apprentissage des bases du dessin numérique, du scan et de la retouche
    • Logiciel Première :
      Apprentissage des bases du montage vidéo
    • Logiciel After Effects :
      Apprentissage des bases de l’animation en 2 dimensions
    • Logiciel 3DSMax :
      Apprentissage des bases de la modélisation, du mapping, du lighting et du rendu 3D.
    • Logiciel TVPaint :
      Apprentissage des bases de l’animation 2D

  • Ce cours est un parcours d’oeuvres d’art jalonnant l’histoire des arts et des civilisations du XVe siècle à nos jours.
    Il est accompagné de thématiques en fonction de l’actualité artistique (Mois de la Photo ; FIAC ; grandes expositions en France et à l’étranger.) Sous forme magistrale il s’appuie sur des visuels analysés.
    L’ensemble est ponctué par des projections de documentaires et interviews d’artistes.
    Le cours vise également à se rapprocher de façon opératoire de l’histoire du cinéma dans un perpétuel va et vient avec l’histoire de l’art.
    Il passera également par l’analyse de film, de vidéo et d’animation permettant de comprendre mieux l’impact de l’histoire de l’art dans le monde du cinéma, de l’animation…

  • Parce que cette langue vivante est une nécessité incontournable de l’univers des arts appliqués, dans le contexte professionnel international qui sera le leur. Les étudiants apprennent les éléments de base indispensables et le vocabulaire propre des métiers de la création artistique.