Victoire Pion

Cela faisait trois ans que j’étais à Nantes, ayant la possibilité de pouvoir partir et valoriser mon diplôme, j’ai choisi le Canada ! Partir m’a permis d’avoir une nouvelle approche du design graphique, et le plaisir de rencontrer de nouvelles personnes en voyageant. Les échos que j’avais eu concernant l’UQAM (Université du Québec)  était particulièrement bon, une bonne notoriété, proche des États-Unis et j’avais vraiment envie de découvrir le Québec et Montréal en particulier. La réalisation du dossier n’a pas été très compliquée. Là-bas l’université mettait à notre disposition beaucoup de matériels, même si la plupart des services sont payants, cela nous permettait de pouvoir aboutir réellement nos projets. Ce qui est bien, c’est le choix pour nos matières (entre 4-5). Au Canada il y a beaucoup de français, j’ai rencontré plus de monde en dehors de l’école, car les cours « à la carte », ne te permettent pas de retrouver forcément les mêmes étudiants d’un cours à l’autre.

Lorsque je suis arrivée ça a été un peu dur, car l’UQAM est une université énorme avec des bâtiments dans plusieurs quartiers tous reliés par des souterrains (froid oblige), donc pour s’y retrouver ce n’était pas facile ! La recherche d’un logement, et le décalage horaire ainsi que l’adaptation au système québécois prennent du temps. Montréal est une ville très agréable à vivre, pleine de quartiers sympas, toutes les nationalités se croisent, c’est une ville très colorée et hyper dynamique ! J’ai pu profiter de cet échange pour aller à Québec, voyager un peu dans les villes aux alentours de Montréal, faire des parcs nationaux et visiter New-York !

Je n’ai malheureusement pas vu la neige ! Il va donc falloir que je reparte pour connaître les grands froids canadiens.

Avoir fait cet échange m’a donné envie de voyager et pourquoi pas travailler plus tard à l’étranger. Partir aide à gagner en maturité, car quand tu es face à un problème, tu dois te débrouiller seule. Cela fait vraiment du bien d’aller voir ailleurs, cela change ta vision, te donne une nouvelle façon d’appréhender les choses et je crois que c’est un vrai avantage pour trouver des stages.

Le retour est cependant difficile, notamment réintégrer sa classe, tu n’es plus tout à fait dans le même état d’esprit. Cela fait 6 mois que je suis rentrée et j’ai toujours envie d’y retourner !