14 mai 2020

Atelier éco-conception avec Greenspector

Savez-vous en quoi consistent les semaines intensives ? Plusieurs fois par an, nos étudiant·e·s en 1ère et 2ème années de mastère sont rassemblé.e.s afin de participer à des ateliers. Entrepreneuriat, web design, développement web, anthropologie…, les étudiant·e·s choisissent de compléter leur bagage pédagogique avec l’atelier de leur choix. En avril dernier, les étudiants de l’ECV Digital Nantes ont participé à un atelier éco-conception à distance, animé par Thierry Le Boucq et Romain Petiot.

La mise en place de l’atelier éco-conception

Christophe Bultel - ECV Digital Nantes“L’éco-conception web, c’est pour nous un ensemble de bonnes pratiques globales autant en terme de design, de conception ou de développement que nos étudiant.e.s doivent tou.te.s connaître. C’est pour cette raison que notre parti pris pour l’animation de cet atelier d’apprentissage à l’éco-conception web a été de croiser les compétences techniques, créatives et stratégiques de nos Mastères.
L’approche pédagogique structurée et adaptée à nos objectifs pédagogiques à distance a d’abord été le premier critère de choix de l’équipe Greenspector.” Christophe Bultel, responsable pédagogique du cursus digital à l’ECV Nantes.

Zoom sur les intervenants de l’atelier éco-conception

Thierry Leboucq est président fondateur de Greenspector, expert en éco-conception des services numériques. Son intervention durant l’atelier a permis de positionner les enjeux de l’éco-conception web et d’alimenter le sujet par des retours d’expérience en entreprise.
Thierry Leboucq“L’ECV Digital voulait réaliser des ateliers en éco-conception web sur 5 jours. Ceci est tout à fait innovant et montre l’engagement de l’école pour donner un bagage numérique vertueux aux étudiants. Une formation en éco-conception numérique représente un atout formidable car sobriété et inclusion des services numériques feront partie de plus en plus des indicateurs de pilotage des projets digitaux. Avoir ce bagage permet aussi d’emmener cette sensibilité dans les entreprises qui se posent encore des questions ou ne savent pas encore comment aborder le sujet et l’intégrer dans son processus de fabrication d’un service numérique.”

 

romain petiotRomain Petiot est expert en éco-conception web, fondateur d’une agence web responsable I Have a green, président du Green Code Lab et membre du conseil scientifique de l’Institut Numérique Responsable. “Les jeunes générations sont sensibles à l’écologie mais ne maîtrisent pas les sources d’impact environnemental du numérique. Les étudiants sont souvent surpris de découvrir que la fabrication du matériel est une source importante de pollution. La formation est construite autour d’un projet. Ce projet permet de mettre en place les bonnes pratiques de sobriété fonctionnelle et d’efficience technique.”

Le déroulé de l’atelier éco-conception

Tout a commencé par une formation de 30 min sur l’outil avant d’initier les premiers développements pour permettre aux étudiants d’être parfaitement autonomes. Ils ont ainsi pu mesurer l’impact ressources-énergie au fil de l’eau et savoir comment améliorer la conception des pages de leur site web.

« L’outil a permis de mesurer différents thèmes ou l’impact de certaines polices et composants. Ces choix ont permis à tous les groupes de piloter l’Ecoscore et d’obtenir des notes supérieur à 80 sur 100 !” ajoute Thierry Leboucq.

Selon Romain Petiot, “les projets étaient très qualitatifs. La complémentarité des compétences a permis un bon niveau sur le design, une sobriété fonctionnelle et une efficience technique. » C’est d’ailleurs tout l’enjeu de l’éco-conception. Cette discipline transverse nécessite l’investissement et la complémentarité de tous les acteurs d’un projet pour la réussite de celui-ci.

h2o - ecv digital nantes
h2o - ecv digital nantes
h2o - ecv digital nantes

Les étudiant·e·s ont la parole

Alexa Cavellec, étudiante en Mastère UX Design, et Peter Brejassou, étudiant en Mastère Développement Web, ont participé à cet atelier. Voici leur témoignage.

1) Avant l’atelier, aviez-vous une idée de ce qu’étaient les enjeux du digital en terme d’impact environnemental ?

Alexa – Oui totalement. Notamment parce que l’entreprise dans laquelle je travaille le pratique depuis longtemps. Mais j’ai quand même appris pas mal de choses.
Peter – Globalement oui, c’est un sujet qui m’intéresse et sur lequel je me renseigne régulièrement. En tant que développeur, c’est un sujet qui touche forcément et qui va, je pense, continuer à s’accentuer avec le temps, car le digital est toujours en expansion. Thierry et Romain sont très calés sur le sujet.

2) Comment avez-vous vécu cette formation à l’éco-conception web ?

A – Il est plus difficile d’interagir avec un interlocuteur en visio. J’aurai sûrement posé plus de questions si je les avais eu en face de moi. Sinon, dans l’ensemble c’était très bien ! Travailler en petit groupe a facilité les interactions, le travail à effectuer et la répartition des tâches. Et les intervenants étaient très intéressants.
P – J’ai passé pas mal de temps à développer le projet de groupe de l’atelier et j’ai pu voir des bonnes pratiques à mettre en place. Je voulais un site qui représente au mieux la réalité et donc qu’il soit presque complet et cela a pris beaucoup de temps. Globalement, j’ai beaucoup appris. Malgré le fait que je me renseigne régulièrement sur le sujet, je n’ai pas l’occasion de pratiquer régulièrement. En entreprise, on ne privilégie pas toujours l’éco-conception, on sait que cette partie n’est pas assez mise en avant, faute de temps, du nombre de projets et de toutes les contraintes du quotidien, mais j’espère que cela viendra dans le futur.

3) Quels sont les principaux enseignements de ces 5 jours en terme d’éco-conception ?

P – Je dirais d’abord une liste d’outils assez vaste pour faire des mesures et audits de sites web et applications, qui couvrent beaucoup de critères de mesures pour une analyse fine. Thierry a également bien insisté sur les enjeux majeurs de l’éco-conception que l’on peut parfois oublier ou laisser de côté. Et un ensemble de bonnes pratiques globales que ce soit en terme de design, de conception ou de développement.

5) Est-ce que cela peut contribuer à donner du « sens » dans votre futur parcours professionnel ?

A – Du sens non car nous essayons de le mettre en pratique et de le diffuser quotidiennement dans l’entreprise. Mais ce n’est pas toujours simple de l’appliquer dans les projets clients quand ce n’est pas intégré chez eux. Nous n’avons pas tous la même notion de priorité ou d’importance.
P – Pour moi, c’est un plus dans un CV ! Par exemple, un développeur web qui prend l’habitude de réfléchir et de penser son code en terme d’éco-conception, c’est un atout non négligeable et cela fera toujours bonne impression.

Le projet h2o n’est pas totalement terminé mais vous pouvez allez voir cela de plus près par ICI.

Partager sur