fr en

ECV – École de création visuelle – Certifications RNCP

L’école délivre différents titres, enregistrés au Répertoire National des Certifications Professionnelles de France Compétences, adaptés au niveau de fin d’étude des étudiants et en cohérence avec leur cursus. Les diplômes de l’école certifient les compétences et les aptitudes des étudiants dans leur spécialité en design, animation, game et digital, en parfaite adéquation avec les attentes du milieu professionnel.

Titre Manager de Projets Digitaux en UX Design

Les Mastères UX/UI Design préparent au Titre RNCP n°36987, Manager de Projets digitaux en UX Design, de niveau 7 (niveau Bac+5), publié au JO le 24/10/2022 auprès de France Compétences. Ce Titre est accessible par la VAE et par blocs de compétences.

Code(s) NSF :

  • 134 : Autres disciplines artistiques et spécialités artistiques plurivalentes
  • 320 : Spécialites plurivalentes de la communication et de l’information

L’UX Design consiste à anticiper les attentes des utilisateurs d’un produit ou d’un service et de rendre l’interface graphique et fonctionnelle d’un site internet ou d’une application mobile la plus ergonomique, intuitive, facile d’utilisation possible, en se fondant sur les ressentis des utilisateurs et les usages. Si l’expérience utilisateur (UX) touche ainsi au design de l’interface (UI), l’UX design mêle des objectifs stratégiques, des paramètres technologiques et des problématiques de design de l’interface afin d’aider l’utilisateur à atteindre son but.

Débouchés :

Le Métier de Manager de projets digitaux en UX design s’exerce dans des contextes variés et des sociétés de tailles variées, ou encore comme consultant indépendant :

  • En agence de design et communication, de dimension nationale ou internationale
  • En agence spécialisée dans le digital
  • En cabinet de conseil
  • Au sein d’entreprises de services du numérique (ESN)
  • Dans les départements digitaux intégrés dans les grandes entreprises
  • En indépendant.

Responsabilité et autonomie caractérisant les postes ciblés :

Le Manager de projets digitaux en UX design assure un rôle de chef d’orchestre à la tête du département qu’il dirige et collabore avec les équipes design et développement.

Il dirige son équipe et assume la responsabilité :

  • des choix stratégiques : il apporte son expérience, sa connaissance des tendances, des usages et des outils permettant d’améliorer l’expérience client, et est en lien direct avec les commanditaires
  • de la qualité des livrables et des projets menés
  • du choix des prestataires

Types d’emplois accessibles :

En fonction du secteur d’activité, ces métiers peuvent être segmentés en plusieurs catégories, utilisant une terminologie souvent anglophone :

UX manager / Manager de projets digitaux en UX Design / Lead UX / Ergonome IHM / Responsable parcours client / Consultant en design / Researcher & Designer / Product designer.

Les activités visées & les compétences attestées :

➝ Dresser un état de la concurrence afin de rassembler des informations stratégiques sur le
marché

➝ Organiser une veille technologique sur les évolutions des usages et les interfaces utilisateurs

➝ Analyser le positionnement de l’entreprise et de ses produits ou services fin de définir sa
proposition de valeur pour les utilisateurs

➝ Caractériser les mécanismes conduisant les choix et les actions des utilisateurs, en élaborant des enquêtes sur les besoins, les comportements et les usages, afin d’identifier leurs besoins

➝ Interpréter les besoins du commanditaire, en mobilisant les outils digitaux nécessaires pour
construire une stratégie digitale efficace et proposer des solutions innovantes

➝ Etablir des scénarios utilisateurs et formuler des recommandations pour atteindre les objectifs fixés par le client

Organiser un audit des attentes des utilisateurs en utilisant différents canaux afin de
déterminer l’expérience cible

Conduire des évaluations, en intégrant des critères liés à l’ergonomie, à l’accessibilité, à la
réglementation ou à des normes afin d’intégrer l’ensemble des besoins spécifiques du projet

Cartographier les scénarios utilisateurs (UX mapping) au travers d’interfaces
fonctionnelles

Modéliser les interfaces sous forme de prototypes, afin de permettre à un panel
d’utilisateurs de tester l’architecture envisagée

Mobiliser des techniques de test (A/B testing) au travers d’ateliers expérientiels afin de
valider définitivement les prototypes

Définir l’arborescence et la navigation afin d’identifier rapidement les rubriques et les pages
ainsi que les différents gabarits utilisés

Concevoir les spécifications graphiques (UI), en l’adaptant aux différents supports
numériques afin de faciliter la production et l’intégration des contenus

Intégrer les exigences techniques en lien avec l’expérience utilisateur

Préparer une bibliothèque de ressources pour les designers et les développeurs afin de leur
permettre de créer des interfaces graphiques homogènes

Présenter les chartes et guides établis aux développeurs web et aux designers graphiques
afin de faciliter la réalisation future du projet

Mettre en œuvre des ateliers de tests avec un panel d’utilisateurs cibles

Assurer le suivi de l’expérience utilisateur, en confrontant la charte UX (design system) et
les développements réalisés par les équipes projet afin de valider définitivement les prototypes

➝  Identifier l’ensemble des ressources internes et externes (moyens humains, techniques et
financiers) pour garantir la production de livrables aux normes qualité des agences de
communication et marketing digital

➝  Caractériser et qualifier les compétences des parties prenantes du projet pour optimiser la
répartition des tâches et assurer la réussite du projet digital

➝  Structurer un projet digital en différentes phases pour estimer la consommation
prévisionnelle de ressources

➝  Mobiliser les méthodes de gestion de projet agiles pour conduire des projets digitaux

➝  Constituer une équipe et diriger le travail des chefs de projet, des équipes techniques et
créatives pour créer une réelle synergie et un esprit d’équipe autour du projet

➝  Identifier les ressorts de motivation et les compétences individuels pour optimiser
l’engagement de chaque membre de l’équipe projet

➝  Etablir des tableaux de bord efficaces à l’intention des équipes impliquées dans le projet
afin de transcrire la mesure de la performance

➝  Evaluer le bon déroulement du projet digital afin de proposer des ajustements de la
stratégie UX au vu des résultats

Accessibilité

Les modalités pédagogiques et les modalités d’évaluation peuvent être adaptées en cas de besoin de compensation du handicap, dans le respect du référentiel RNCP.

Modalités d’évaluation

  • études de cas
  • monographie
  • mises en situation professionnelle
  • soutenances orales collective
  • rapports écrits individuel
  • jeu de rôle
  • projets

Modalités de certification

Le Titre « Manager de projets digitaux en UX Design » s’obtient par :

  • la validation de 4 blocs de compétences détaillés plus haut
  • La validation d’une expérience en entreprise d’une durée d’au moins 6 mois présentée
    devant un jury d’évaluation.

Pré-requis d’admission

  • Être titulaire d’un bac+3 ou d’un titre RNCP équivalent validé dans le domaine du marketing, de la communication, du design graphique, du digital, de la sociologie pour une entrée en 4ème année
  • Être titulaire d’un bac+4 ou d’un titre RNCP équivalent validé dans le domaine dans le domaine du marketing, de la communication, du design graphique, du digital, de la sociologie pour une entrée en 5ème année

L’accès au dispositif de certification en 4ème année et en 5ème année est rendu possible à travers une validation à l’entrée des compétences acquises. Celles-ci doivent correspondre à une partie du référentiel de la certification

Indicateurs clés (2023) :

  • Taux d’obtention de la certification : 100%
  • Taux de présentation aux examens : 100%
  • Taux d’insertion global à 6 mois (2020) : 100%
  • Taux d’insertion dans le métier à 2 ans (2020) : 94%

 

Plus d'informations

Consultez la page de France Compétences pour en savoir plus sur le Titre RNCP n°36987, Manager de Projets Digitaux en UX Design, de niveau 7 (niveau Bac+5) publié au JO le 24/10/2022

Titre RNCP Architecte d’intérieur designer scénographe

Le Mastère Architecture d’intérieur et Scénographie prépare au Titre RNCP n°37801, Architecte d’intérieur design scénographe, de niveau 7 (niveau Bac+5), publié au JO le 19/07/2023 auprès de France Compétences – Certificateur EDC. Ce Titre est accessible par la VAE et par blocs de compétences.

Code(s) NSF :

  • 230n : Etudes et projets d architecture et de décors
  • 233n : Etudes et projets d agencement intérieur, architecture d intérieur

L’architecte d’intérieur se doit d’être désormais designer scénographe en intervenant sur l’aménagement intérieur du cadre de vie, qu’il s’agisse d’espaces publics ou privés, pour des projets relevant de l’habitat, de l’architecture commerciale, de la vie culturelle ou collaborative. Il peut également intervenir sous forme de microarchitectures, ou d’interventions événementielles.

Débouchés :

L’architecte d’intérieur designer scénographe exerce au sein d’organisations privées – cabinets d’architecture (intérieure), agences de design, agences de scénographie culturelle, agences événementielles ou ou dans des structures publiques, industrielles ou commerciales ayant intégré la compétence d’architecture intérieure/design/scénographie.

Types d’emplois accessibles :

Les activités visées & les compétences attestées :

➝ Analyser la culture du commanditaire, en prenant en compte les besoins, les enjeux, la stratégie design (existante) d’un projet de conception d’espace, ainsi que ses contraintes et son contexte, afin de définir la capacité d’innovation et les opportunités de changement

➝ Evaluer les potentialités d’un site, en réalisant une étude de terrain, en allant à la rencontre du lieu concerné, de l’espace, du public, du scénario d’usage, et en réalisant des recherches associées, notamment en termes d’opportunités de développement durable, afin de déterminer la faisabilité du projet par rapport au lieu

➝ Analyser le cadre réglementaire et législatif, en confrontant le projet aux cadres existants et en étudiant les contraintes liées à la population cible, afin de garantir la conformité du projet et son caractère responsable

➝ S’inspirer de tendances de fond et d’influences actuelles, en réalisant une veille sectorielle, technologique, esthétique, culturelle, socioéconomique, environnementale et propre aux codes de l’art contemporain, afin d’établir un cadre de référence du projet en matière d’architecture, d’éco-conception, de design, d’art contemporain et de poser les bases de sa réflexion créative

➝ Elaborer plusieurs concepts, ainsi que leur représentation, sous différentes formes d’esquisses et de croquis, en produisant des expérimentations plastiques, des dessins d’attention et des maquettes d’étude, pour exprimer l’angle de travail d’un projet architecture intérieure ou scénographie, en réponse à une problématique d’usage

➝ Confronter les stratégies de design envisagées aux besoins ou stratégies d’ensemble du commanditaire, ainsi qu’aux éléments issus de l’ensemble de ses recherches préalables, en se référant à la stratégie du maître d’ouvrage et en l’adaptant au territoire du projet, pour s’assurer que la réflexion créative reste cohérente avec le cahier des charges du maître d’ouvrage

➝ Sélectionner les concepts alternatifs à présenter à un maître d’ouvrage, parmi l’ensemble des concepts d’architecture intérieure et scénographie envisagés, en organisant les expérimentations produites par thématiques hiérarchisées, pour lui permettre de prioriser et de préciser ses préférences, puis de se projeter dans l’avant-projet

Analyser le contexte et la culture d’un projet d’architecture intérieure ou de scénographie, et de son commanditaire, en analysant le territoire d’application des caractéristiques du projet, pour s’y adapter en finesse et en profondeur

Intégrer la dimension sociétale dans sa démarche créative, en proposant des solutions limitant l’impact écologique et favorisant l’inclusion des personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie, afin d’apporter une réponse durable à un projet d’architecture intérieure ou de scénographie

Adopter une posture agile dans la durée, en interrogeant régulièrement les étapes d’avancement du projet, afin de se laisser la possibilité d’envisager de nouvelles approches

Réaliser un avant-projet sommaire en précisant la composition générale de conception d’espace, une gamme de solutions techniques et écoresponsables, un calendrier et un budget prévisionnels, afin d’amener un maître d’ouvrage à se projeter plus précisément et à solliciter des ajustements le cas échéant

Réaliser un avant-projet définitif en cohérence avec la problématique initiale du commanditaire, en présentant notamment le détail des plans, coupes, dimensions, le choix des matériaux, les installations et les équipements, afin de permettre au maître d’ouvrage de valider l’ensemble de ces caractéristiques

Rédiger un projet de conception générale d’architecture intérieure et scénographie, en récapitulant toutes les caractéristiques fonctionnelles, techniques et environnementales définitives du projet, et en produisant des représentations variées, afin de permettre sa compréhension par l’ensemble des parties prenantes

Evaluer les conditions financières et les délais d’un projet d’architecture intérieure et scénographie, en réalisant une estimation du budget globale et un macro planning permettant de phaser le projet, afin de compléter le projet de conception générale et d’obtenir un accord formel pour le démarrage de la phase d’exécution

Réaliser le dossier de consultation des entreprises (DCE) d’un projet d’architecture intérieure et scénographie, récapitulatif des prescriptions techniques, en y respectant les caractéristiques par lots et par niveau de réalisation, afin de préparer la consultation des entreprises, artisans et fournisseurs

Réaliser une démarche de consultation d’entreprises, d’artisans et de fournisseurs, en leur transmettant de façon rigoureuse et exhaustive les informations indispensables à la formulation de réponses, afin de proposer au maître d’ouvrage différentes possibilités de réalisation

Constituer une équipe multidisciplinaire, chargée du processus de conception et de développement techniques d’un projet d’architecture intérieure et scénographie, à partir des ressources identifiées, en intégrant une équipe de créatifs et des collaborateurs en lien avec la culture et les spécificités du projet et du maître d’ouvrage et en fédérant les différentes compétences, pour assurer une mise en œuvre conforme au projet de départ

Aider le maître d’ouvrage d’un projet d’architecture intérieure et scénographie à la décision concernant le choix des prestataires et fournisseurs correspondant le mieux à son projet, en appliquant des critères de sélection complets et concrets, afin de lui permettre de réaliser le compromis qualité/prix lui correspondant

Apporter une expertise technique et juridique à un client, en l’accompagnant dans l’identification des principaux risques contractuels, afin de lui permettre de contractualiser avec les prestataires et fournisseurs qu’il a sélectionnés

➝ Coordonner le travail d’équipes internes et externes de réalisation d’un projet d’aménagement d’espace, en tenant compte de l’attente du maître d’ouvrage et des spécificités du projet, afin d’optimiser l’exécution des travaux

➝ Suivre l’état d’avancement, les réalisations des entreprises et fournisseurs, les coûts, en se référant aux outils de gestion de projet, en œuvrant notamment à la résolution des aléas de chantier, afin de s’assurer de l’atteinte des objectifs opérationnels, de la cohérence du projet et du respect de la stratégie design

➝ Communiquer en interne comme en externe, y compris dans une langue étrangère, au sujet de chacune des différentes phases de projet, en rendant impactant son discours au gré d’un vocabulaire adapté aux parties prenantes, afin de rendre compte, mais aussi de faciliter l’adhésion au projet, voire la conduite du changement liée au projet

➝ Organiser des opérations de réception d’un chantier d’architecture intérieure et scénographie, en contrôlant progressivement les travaux achevés, et en rédigeant d’éventuelles réserves, afin d’aider le client à la décision

➝ Assurer la conformité des travaux réalisés en pilotant les actions nécessaires à la levée d’éventuelles réserves, et en en contrôlant les résultats puis en établissant les PV afférents, afin de permettre la livraison finale du chantier auprès du maître d’ouvrage

➝ Réaliser les supports de promotion du projet livré à l’usage du commanditaire, en utilisant le mode de communication adapté à la cible, en capitalisant sur les succès du projet, pour promouvoir la valeur ajoutée créative du projet en interne et en externe

➝ Présenter au commanditaire une synthèse du projet réalisé, selon le mode de communication qui lui est favorable, en présentant des éléments qualitatifs et quantitatifs notamment concernant la capacité à gérer et aboutir le projet, en veillant à l’impact des messages transmis, le tout dans un cadre scénographié mettant en valeur les éléments clés du projet, pour valoriser auprès de lui la qualité du projet livré

➝ Constituer son propre book en capitalisant les succès du projet réalisé, le tout en veillant au respect des clauses contractuelles de confidentialité, afin de communiquer son expertise créative auprès d’autres potentiels commanditaires

Accessibilité

Les modalités pédagogiques et les modalités d’évaluation peuvent être adaptées en cas de besoin de compensation du handicap, dans le respect du référentiel RNCP.

Modalités d’évaluation

  • Projet professionnel
  • Rapport de missions

Modalités de certification

  • Valider l’ensemble des blocs de compétences composant la certification professionnelle
  • Réaliser les périodes « entreprise »
  • Rédiger un rapport de missions et soutenance orale
  • Obtenir un score minimum correspondant au niveau B2 en anglais pour la compréhension et l’expression (réception, production, interaction) orale et écrite, selon l’échelle du CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues) ;
  • Présenter et soutenir oralement devant un jury professionnel, le projet professionnel

Pré-requis d’admission

  • Le niveau d’études minimum requis est une certification de niveau 6
  • Le niveau B1 en langues étrangères

Indicateurs clés :

Les premiers candidats n’ayant pas encore passés les épreuves de certification, nos indicateurs de résultats sont en cours de calcul et seront disponibles en date du 1er décembre 2024. Ci-dessous, la liste des indicateurs concernés : Taux de réussite aux examens – Taux de présentation aux examens.

  • Taux d’insertion global à 6 mois (2021) : 83%
  • Taux d’insertion dans le métier à 2 ans (2021) : 84%

Plus d'informations

Consultez la page de France Compétences pour en savoir plus sur le Titre RNCP n°37801, Architecte d’intérieur design scénographe, de niveau 7 (niveau Bac+5), publié au JO le 19/07/2023 auprès de France Compétences – Certificateur EDC


Titre Manager en stratégie et développement de projet digital

Le Mastère Product Manager et le Mastère Développement Web préparent au Titre RNCP n° 34758, Manager en stratégie et développement de projet digital, de niveau 7 (niveau Bac+5) publié au JO le 23/07/2020 – Certificateur SUPDEWEB PARIS – Le Titre RNCP est accessible par la VAE et par blocs de compétences.

Les codes NSF :

  • 326 : Informatique, traitement de l’information, réseaux de transmission
  • 320 : Spécialites plurivalentes de la communication et de l’information

Les débouchés :

En raison de la place prépondérante prise par les technologies numériques aussi bien dans le fonctionnement et la stratégie commerciale des entreprises que les usages des consommateurs, le Manager en stratégie et développement de projet digital répond à des besoins qui transcendent les secteurs d’activité. De ce fait, il peut évoluer dans tous les types d’entreprises – quelles que soient leur vocation, leur taille et leur organisation : publiques et privées, TPE, PME, grands groupes ou encore start-ups. Il opère principalement dans deux environnements différents :

  • Chez l’annonceur, il est généralement rattaché à un service spécifique – digital, communication…, et agit sous la conduite du directeur du département concerné.
  • Au sein des agences spécialisées – sociétés de conseil en stratégie numérique, SSII ou ESN, agences web et/ou de communication…, il œuvre sous l’autorité directe du chef d’entreprise ou sous celle d’un directeur de département.

Les type d’emplois accessibles : 

Le Manager en stratégie et développement de projet digital peut exercer ses fonctions au sein d’une entreprise ; dans ce cas, il est rattaché à un département « Digital », « Marketing », « Communication », « Commerce », « UX » ou « Ressources Humaines »… Il peut également occuper un poste au sein d’une agence qui, en fonction de son domaine d’expertise, sera plus centrée sur le secteur du marketing, de la publicité, de la communication globale, de la communication digitale ou du e-commerce.

Les activités visées & les compétences attestées :

Opérer une veille technologique et concurrentielle dans le domaine du numérique

Collecter et analyser le besoin des clients (internes ou externes)

Concevoir et négocier le projet digital

Formaliser le cahier des charges du projet digital

Définir les méthodes et mobiliser les ressources humaines

Superviser la mise en œuvre du projet digital

Manager l’équipe projet en mode agile 

 Définir les modalités de présence, de visibilité et d’interaction en ligne

 Superviser l’efficacité des actions mises en œuvre

➝  Garantir la cohérence du dispositif avec le plan de développement global du client

Accessibilité

Les modalités pédagogiques et les modalités d’évaluation peuvent être adaptées en cas de besoin de compensation du handicap, dans le respect du référentiel RNCP.

Indicateurs clés (2023) :

  • Taux d’obtention de la certification : 100%
  • Taux de présentation aux examens : 100%
  • Taux d’insertion global à 6 mois (2018) : 91%
  • Taux d’insertion dans le métier à 2 ans (2018) : 68%

Modalités d’évaluation

L’acquisition des compétences est évaluée sur la réalisation de :

  • Mises en situation professionnelle
  • Dossier professionnel

Modalités de certification

Pour obtenir la certification, le candidat doit valider cumulativement les 4 blocs de compétences constitutifs de la certification. Chaque bloc fait l’objet d’une certification et peut être capitalisé. Le candidat doit avoir suivi une expérience professionnelle salariée en lien avec la formation (alternance en contrat de professionnalisation, d’apprentissage, stage, CDD, CDI, freelance) d’au moins 6 mois.

Pré-requis d’admission

  • Justifier d’un diplôme de niveau Bac+3, de grade de licence ou d’un Titre RNCP de niveau 6 de préférence dans les domaines suivants : informatique, développement et design web / mobile, commerce, marketing, communication.
  • Le niveau de culture générale et digitale du candidat est évalué lors d’un entretien de motivation et du passage de tests spécifiques.

Plus d'informations

Consultez la page de France Compétences pour en savoir plus sur le Titre RNCP n° 34758, Manager en stratégie et développement de projet digital, de niveau 7 (niveau Bac+5) publié au JO le 23/07/2020


Titre Designer – Manager de Projet

Les Mastères en Direction Artistique et Architecture d’intérieur préparent au Titre RNCP n° 34364, Designer – Manager de Projet, de niveau 7 (niveau Bac+5) publié au JO le 16/12/2019 – Certificateur EDC – Le Titre RNCP est accessible par la VAE, pas blocs de compétences, pas de suite de parcours ni de passerelle.

Les codes NSF :

  • 320v : Spécialités plurivalentes de la communication : production à caractère artistique
  • 1233n : Études et projets d agencement intérieur, architecture d’intérieur

Les débouchés :

Le métier de Designer – Manager de projets s’exerce dans plusieurs cadres : au sein de bureaux de création ou de design intégrés aux entreprises; au sein d’agences de design de taille diverses ; en indépendant.

La taille des bureaux de création intégrés et des agences varie de quelques collaborateurs à plus d’une centaine. Une part importante de professionnels travaillent également en tant qu’indépendants ou free-lance.

Les secteurs d’activité concernés sont variés, il s’agit de :

➝ Biens d’équipement : transport, commerce de détail, loisirs, textile, etc.
➝ Services : santé, action sociale, presse, services aux particuliers, hôtellerie -restauration, etc.
➝ Secteur culturel : édition, scénographie, muséographie;
➝ Publicité et communication : stratégies d’espace (merchandising, scénographie), nouveaux médias (sites internet, réseaux sociaux, blogs), édition, graphisme, presse, spots promotionnels, événementiel, espaces éphémères, événementiel.

Les type d’emplois accessibles : 

Directeur artistique / Designer graphique / Directeur de création / Designer numérique / Designer web / Motion designer / UX-UI Designer / Designer digital / Designer produits / Designer industriel / Designer d’objets / Designer global / Designer de services / Directeur de production

Les activités visées & les compétences attestées :

 Identifier les évolutions de long terme (évolutions culturelles, mutations technologiques, tendances socio-économiques, contexte environnemental, normes) pour apporter au client une réponse avant-gardiste et en phase avec l’avenir.   

 Identifier les tendances de court terme (demande des consommateurs, tendances esthétiques, actualité de la création en design, arts plastiques, nouvelles gammes, nouveaux produits, nouveaux services, nouveaux concepts, nouvelles identités, évolutions artistiques et scientifiques, nouveaux outils de conception et de production avancés) pour apporter des solutions qui répondent aux besoins du présent et d’un futur proche.   

Développer des processus de veille en lien avec l’actualité de la création considérée dans un cadre étendu et pluridisciplinaire ; de l’innovation en design ; des modes, des tendances, des besoins ; des modes de communication et des média pour développer sa créativité au service des clients.  

➝  Analyser le positionnement de l’organisation ou du projet et synthétiser les données fournies par le client (identité créative – valeurs – positionnement de marché – environnement concurrentiel)pour enrichir le cahier des charges initial du client.   

 Intégrer les contraintes budgétaires, techniques ou environnementales pour correspondre au mieux aux besoins du client et remporter son adhésion au projet.   

Déterminer le positionnement stratégique de l’organisation ou du projet : ses forces, ses faiblesses, les opportunités et les menaces pour constituer un socle de travail exhaustif et objectif. 

Conduire un inventaire de l’ensemble des signes produits par l’organisation (typographies, logos, pictogrammes, charte globale et ses déclinaisons) et auditer leur cohérence globale pour constituer le cahier de conception.  

 Choisir les bons matériaux, supports, canaux, outils, procédés… en fonction du type de design concerné par le projet (support papier, web, textile, plastique, bois…).  

 Développer des recherches créatives en lien avec le cahier des charges pour challenger le cahier des charges initial du client et proposer d’autres voies créatives.   

 Établir des outils d’indexation des tendances observées pour faciliter la démarche créative et se constituer une base documentaire réutilisable dans le cadre d’autres projets. 

 Déterminer le positionnement stratégique de l’organisation pour adapter sa préconisation à l’ADN de marque, à son histoire, à ses cibles, à ses valeurs et ses spécificités, à son e-réputation.   

 Identifier la ou les stratégies de design en place au sein d’une organisation pour comprendre l’existant et imaginer les pistes d’amélioration.   

 Évaluer la cohérence entre la stratégie de design et la stratégie globale de l’organisation (notamment marketing) pour proposer un modèle vertueux où l’une sert l’autre.  

 Collaborer avec le MOA pour concevoir un projet réaliste et réalisable techniquement.  

 Comparer les éléments de design produits par l’organisation aux tendances identifiées lors de la veille (évolutions des normes, évolutions artistiques et scientifiques, contexte environnemental) pour préconiser des pistes de changement et de développement adaptées.  

 Identifier le potentiel de changement de l’organisation par rapport aux orientations conseillées pour préparer son argumentation.   

 Formuler une recommandation stratégique digitale et de communication pour soutenir la stratégie de design. 

 Donner aux décideurs de l’organisation des critères de choix valides au regard des enjeux considérés pour favoriser une prise de décision éclairée et objectivée. 

 Assister ces décideurs dans leur réflexion pour les rassurer sur le bien fondé de leurs choix et lever leurs doutes et freins. 

 Produire des documents de synthèse au sujet des orientations choisies pour préparer la communication auprès des parties prenantes et remporter leur adhésion.  

 Établir le cahier des charges créatif et fonctionnel de chacun des projets qui découle du cahier des charges initial du client pour proposer de nouvelles pistes, répondre aux besoins implicites et calibrer les délais, besoins en ressources et objectifs de chacun. 

 Définir les ressources à mobiliser pour chacun des projets pour identifier les besoins internes et externes, et les budgéter. 

 Proposer des représentations qui intègrent les aspects sémantiques, symboliques, culturels et les procédés pour garantir la cohérence artistique générale. 

 Transmettre les spécifications fonctionnelles et techniques aux parties prenantes (bureau d’étude, Direction générale, Direction marketing etc.) pour s’assurer de leur implication dans le projet. 

 Défendre auprès des commanditaires les différentes propositions. 

 Identifier les modes de représentation les plus efficaces (élaboration d’esquisses, roughs, storyboards, planches de tendances scenarii utilisateurs, wireframes, patrons, plans 3D…) pour convaincre le ou les décideurs. 

 Élaborer les prototypes choisis pour leur pertinence pour soutenir le propos oral. 

 Construire une argumentation pour favoriser un cheminement logique aboutissant naturellement à une prise de décision en sa faveur. 

 Rédiger la recommandation stratégique et créative pour légitimer et rassurer le client dans son choix.

 Présenter la recommandation au client pour captiver son auditoire et le convaincre du bien fondé de ses partis-pris créatifs.

 Évaluer et allouer les ressources nécessaires à la bonne réalisation du projet pour garantir la maîtrise du budget. 

 Sélectionner les équipes de créatifs internes et/ou externes : designers, graphistes, illustrateurs, photographes, webdesigner, architectes d’intérieurs, stylistes, modélistes, UX designers… pour s’entourer des meilleures compétences nécessaires au projet dans le respect du budget fixé. 

 Assurer le bon déroulement du projet pour tenir les délais et anticiper les imprévus. 

 Gérer les volets administratif, comptable et juridique du projet (droits d’auteurs, cession de droits) pour fluidifier et sécuriser les relations contractuelles. 

 Recruter, former et évaluer les créatifs choisis pour optimiser la qualité du travail fourni par chacun. 

 Encadrer, motiver et soutenir l’équipe pour favoriser la collaboration et l’implication individuelle au service du projet collectif. 

 Planifier et organiser des réunions de pilotage régulières pour prévenir les dysfonctionnements, retards ou conflits. 

 Communiquer sur le projet au sein de l’équipe et auprès de toutes les parties prenantes (services connexes, clients et fournisseurs) pour garantir la cohérence générale du projet. 

 Identifier les risques relatifs aux changements de conditions intervenus pour anticiper les modifications d’équipe, de délais ou de budget. 

 Analyser, vérifier les informations nécessaires à la résolution des problèmes pour proposer les meilleures alternatives. 

 Identifier des scénarios de réalisation alternatifs pour garantir une atteinte des objectifs quelque soient les aléas rencontrés.    

 Évaluer les tests réalisés pour s’assurer de leur fiabilité avant mise en production. 

 Vérifier le respect du cahier des charges esthétique, fonctionnel ainsi que les coûts, les délais et les détails fonctionnels et techniques pour permettre une démarche d’amélioration continue et une communication régulière au client. 

 Identifier et résoudre les éventuels problèmes rencontrés pour minimiser les retards de production.

  Établir des critères d’évaluation pour mesurer de manière objective le niveau de réponse aux objectifs visés. 

  Participer à la mesure de la création de valeur quantitative (économique et médiatique) et qualitative (image de marque ; affectio societatis ; capacité d’innovation de l’organisation ; etc.) pour identifier la valeur ajoutée de l’équipe et extraire les principaux arguments de vente à mettre en avant lors de prospection. 

  Protéger la valeur des actifs immatériels créés pour sécuriser l’activité de la structure.  

  Adopter un regard critique pour analyser les points forts et points faibles liés à la mise en œuvre du projet.   

  Évaluer l’apport de chaque collaborateur pour prévoir l’avenir : récompenser et fidéliser, former, échanger.  

  Identifier des pistes d’amélioration pour mettre en place les actions correctives sur le projet visé et pour améliorer les projets à venir.

  Argumenter sur les enjeux liés à chacun des projets pour convaincre le client ou de futurs clients de la réussite de l’action. 

  Présenter un projet à un client et à ses pairs en utilisant le vocabulaire technique et professionnel adapté pour montrer une légitimité face aux parties prenantes. 

  Présenter une recommandation ou un projet de manière dynamique et interactive en mêlant plusieurs types de supports multimédias pour captiver un auditoire. 

  Rédiger les supports de communication complémentaires qui seront remis au client de manière professionnelle pour apporter un niveau de détail plus poussé et expliciter des concepts plus complexes. 

  Structurer ses argumentaires de manière cohérente et logique pour démontrer l’atteinte des objectifs au client ou aux futurs clients. 

  Communiquer en anglais à l’écrit comme à l’oral pour s’adapter à des clients ou des prestataires étrangers. 

  Utiliser les éléments fondamentaux de communication visuelle : typographie, charte graphique, etc. pour valoriser le fond du message. 

  Utiliser le dessin comme axe de communication visuelle privilégié pour amener l’auditoire vers son univers graphique et créatif. 

  Adapter les formats aux circonstances de communication pour s’adapter au public et au message à transmettre. 

Indicateurs clés (2023) :

  • Taux d’obtention de la certification : 99%
  • Taux de présentation aux examens : 99%
  • Taux d’insertion global à 6 mois (2017) : 98%
  • Taux d’insertion dans le métier à 2 ans (2017) : 87%

Accessibilité

Les modalités pédagogiques et les modalités d’évaluation peuvent être adaptées en cas de besoin de compensation du handicap, dans le respect du référentiel RNCP.

Modalités d’évaluation

L’acquisition des compétences est évaluée sur la réalisation de projets de design lors de mises en situations ou d’études de cas.

  • Etudes de cas
  • Mises en situation professionnelle collectives et individuelles

Modalités de certification

La certification est obtenue par validation de tous les blocs identifiés dans le référentiel assortie :

  • d’une immersion professionnelle totale de 32 semaines minimum, dont 12 semaines minimum à l’étranger
  • de la réalisation d’un Projet de Fin d’études et de sa soutenance orale devant un jury de professionnels

Pré-requis d’admission

  • Justifier d’un diplôme de niveau Bac+3, de grade de licence ou d’un Titre RNCP de niveau 6 correspondant à un total de 180 ECTS dans le domaine du design.
  • Le candidat passe un test d’admission pendant lequel il est amené à présenter le portfolio de ses travaux personnels, académiques et professionnels.

Plus d'informations

Consultez la page de France Compétences pour en savoir plus sur le Titre RNCP n° 34364, Designer – Manager de Projet, de niveau 7 (niveau Bac+5) publié au JO le 16/12/2019

Titre TP – Concepteur développeur d’applications

Le Bachelor en Développement Web prépare au Titre RNCP n°37873, TP- Concepteur développeur d’applications enregistré par décision publiée le 18/12/2018 – Certificateur Ministère du travail, du plein emploi et de l’insertion – Le titre est accessible par la VAE

Le code NSF :

  • 326t : Programmation, mise en place de logiciels

Les débouchés :

L’emploi s’exerce en :

  • Entreprise de services numériques (ESN ou ex-SSII) réalisant des prestations de développement d’applications, en régie ou au forfait.
  • Structure utilisatrice, de type entreprise du secteur privé ou public, possédant un service dédié aux études et aux développements informatiques.
  • Activité d’informaticien d’études indépendant.

Les type d’emplois accessibles : 

Concepteur développeur, concepteur d’applications informatiques / Développeur d’applications, développeur informatique / Développeur web, développeur back-endDéveloppeur d’applications mobiles, développeur web mobile / Ingénieur d’études et développement.

Les activités visées :

Le concepteur développeur d’applications conçoit et développe des services numériques à destination des utilisateurs en respectant les normes et standards reconnus par la profession et en suivant l’état de l’art de la sécurité informatique à toutes les étapes. La connaissance du métier du client pour lequel il réalise l’application peut être demandée. Il prend en compte les contraintes économiques, en termes de coûts et de délais, les exigences de sécurité propres à son domaine d’intervention. Il peut aussi être amené, à la demande du client, à intégrer les principes liés à la conception responsable de services numériques.

Pour concevoir et développer les interfaces utilisateur de type desktop ou web, il élabore une maquette avec les enchaînements d’écrans, qu’il fait valider à l’utilisateur. Il code les formulaires de saisie et de résultats, ainsi que les états, en programmant de manière sécurisée les événements utilisateur et en accédant aux données stockées dans une base.

Pour concevoir et mettre en œuvre la persistance des données, il analyse un cahier des charges fonctionnel ou une demande utilisateur afin de modéliser et de créer une base de données de type relationnel ou NoSQL (Not only SQL) ou d’adapter une base existante en l’optimisant ou en ajoutant des éléments et en veillant à ne pas introduire de vulnérabilité dans le système d’informations.

Pour concevoir et développer une application multicouche répartie, il analyse la demande en s’appuyant sur une démarche permettant de construire les services numériques en plusieurs couches correspondant aux couches présentation, métier et persistance.

Il s’adapte en continu aux évolutions technologiques et réglementaires de la filière Etudes et développement. Pour assurer cette veille, l’usage de la langue anglaise est souvent requis pour la lecture et la compréhension de documentations techniques ainsi que pour assurer des échanges techniques au moyen de textes courts avec des développeurs distants pouvant être de nationalités différentes.
Il agit avec autonomie et, le cas échéant, avec des responsabilités d’animation et de coordination, Ces projets font suite à des demandes formulées directement par un client, par une maîtrise d’ouvrage ou par l’intermédiaire d’un chef de projet.

Il peut travailler en tant que salarié d’une entreprise, pour un client de la société de services qui l’emploie ou en tant qu’indépendant directement pour un client. Ses activités diffèrent selon la taille et l’organisation du projet.
Pour les projets de petite taille, il peut mener en autonomie la conception et le développement de l’application. Dans le cas de moyens et de grands projets, il travaille soit au sein d’une équipe hiérarchisée sous la responsabilité d’un chef de projet, soit en équipe pluridisciplinaire. Il applique et fait appliquer les normes de qualité de son entreprise ou de son prestataire de services. Il applique les recommandations de sécurité émises par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI).

Il fait preuve de capacités relationnelles avec des interlocuteurs tels que la maîtrise d’ouvrage, les utilisateurs, le chef de projet, l’architecte logiciel, les testeurs, le responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI) de son entreprise, de son client ou de son hébergeur, les web designers (UI et UX), les experts techniques et les autres développeurs, tout en conciliant des exigences contradictoires.

Assurant sa mission dans des entreprises et des contextes professionnels divers, il est mobile géographiquement et s’adapte aux nouveaux environnements de travail. Pour faciliter le travail en équipe, il peut être amené à utiliser des outils de travail collaboratif.

Maquetter une application.
Développer une interface utilisateur de type desktop.
Développer des composants d’accès aux données.
Développer la partie front-end d’une interface utilisateur web.
Développer la partie back-end d’une interface utilisateur web.

Concevoir une base de données.
Mettre en place une base de données.
Développer des composants dans le langage d’une base de données.

Collaborer à la gestion d’un projet informatique et à l’organisation de l’environnement de développement.
Concevoir une application.
Développer des composants métier.
Construire une application organisée en couches.
Développer une application mobile.
Préparer et exécuter les plans de tests d’une application.
Préparer et exécuter le déploiement d’une application.

Accessibilité

Les modalités pédagogiques et les modalités d’évaluation peuvent être adaptées en cas de besoin de compensation du handicap, dans le respect du référentiel RNCP.

Pré-requis d’admission

  • Niveau Bac+2 ou expérience professionnelle de 2 ans dans le domaine du web (BTS MUC, NRC, SIO ou DUT MGE ou Informatique de gestion)
  • Concernant la VAE, aucun diplôme n’est obligatoire ;  le Livret I fait l’objet d’une analyse approfondie.

Indicateurs

Les premiers candidats n’ayant pas encore passés les épreuves de certification, nos indicateurs de résultats sont en cours de calcul et seront disponibles en date du 1er décembre 2024. Ci-dessous, la liste des indicateurs concernés : Taux de présentation aux examens – Taux de réussite aux examens.

  • Taux d’insertion global à 6 mois (2021) : 73%
  • Taux d’insertion dans le métier à 2 ans (2021) : 92%

Plus d'informations

Consultez la page de France Compétences pour en savoir plus sur le le Titre RNCP n°31678, TP- Concepteur développeur d’applications enregistré par décision publiée le 18/12/2018

Titre TP – Concepteur designer UI

Le Bachelor en Conception UI prépare au Titre RNCP n° 35634, TP – Concepteur designer UI, de niveau 6 (niveau Bac+3) enregistré par décision publiée le 01/06/2021- Certificateur Ministère du travail, du plein emploi et de l’insertion – Le titre est accessible par la VAE

Le code NSF :

  • 320 : Spécialites plurivalentes de la communication et de l’information

Les débouchés :

L’emploi s’exerce dans une structure publique ou privée, ou en tant que prestataire de services indépendant. Il nécessite une station assise prolongée et un travail de façon continue face à des écrans. Il nécessite également d’être souvent au contact des clients et des utilisateurs. Les horaires de travail sont généralement fixes, mais le rythme peut varier selon l’activité et les projets à traiter.

Il peut évoluer dans les structures du type :

  • Les agences de communication, publicité, marketing, web
  • Les services de la communication web publics ou privés
  • Les entreprises informatiques et les entreprises de service numérique (ESN)
  • Les entreprises du e-commerce
  • Les entreprises des industries graphiques

Les type d’emplois accessibles : 

UI designer / Web designerChargé de communication digitale / Chargé de veille technologique et stratégique / Web marketeur / Web réalisateur / Référenceur / Intégrateur multimédia / Réalisateur multimédia / Infographiste 2D/3D / Concepteur intégrateur internet / Animateur 2D/Animateur 3D / Designer d’interactivité / Assistant chef de projet multimédia / Lead UI designer / Concepteur multimédia / UX designer / Architecte d’information / Directeur de projet / Directeur de création interactive / Directeur d’agence web

Les activités visées :

A partir du recueil du besoin utilisateur, d’un brief client, éventuellement d’un cahier des charges, d’instructions reçues d’un responsable de projet ou directement d’un client, il analyse la demande, conçoit l’interface, élabore une ambiance graphique, crée ou adapte une charte graphique et des médias. Il réalise des visuels ou des maquettes et élabore des animations.

Pour la réalisation des outils de communication numériques, tels que des sites web et des applications, il intègre les médias en utilisant des logiciels professionnels, des frameworks, des langages informatiques de balisage ou de présentation. Il met en œuvre et personnalise des systèmes de gestion de contenus. Pour optimiser la compatibilité, la performance, il teste ses réalisations sur différents périphériques (ordinateurs de bureau ou mobiles) et sur différents navigateurs. Il tient compte des bonnes pratiques et des règles en matière de sécurité.

Le concepteur designer UI contribue à la gestion d’un projet numérique en ligne. Il assure une veille technique et concurrentielle du secteur professionnel. Il sait collecter les besoins du client et les analyser pour proposer une réponse adaptée. Il sait s’approprier un cahier des charges, concevoir un prototype et l’interactivité avec les utilisateurs, réaliser les outils pour la promotion et la communication du produit ou du service client. Il optimise le projet en utilisant des tests, des outils d’analyse webmarketing ou de statistiques et travaille à l’amélioration de l’ergonomie et de l’expérience utilisateur. Afin de rendre plus efficace le référencement naturel il détermine les informations-clés à transmettre et adapte le contenu textuel du site. Il met à jour et améliore le contenu régulièrement.

Le concepteur designer UI dispose d’un niveau d’autonomie lui permettant d’organiser les phases techniques et créatives de son activité d’après les contraintes du projet. Selon la structure de l’entreprise et la nature des projets, il collabore avec des experts : chef de projet, directeur artistique, intégrateur front-end, UX designer, développeur, spécialiste du marketing ou du webmarketing, motion designer, community manager, commercial. Il rend compte régulièrement de l’avancée de sa production au responsable du projet ou au client.

➝ Réaliser des illustrations, des graphismes et des visuels

➝ Concevoir des interfaces graphiques et des prototypes

➝ Réaliser une animation pour différents supports de diffusion

➝ Créer des supports de communication

➝ Mettre en œuvre une stratégie webmarketing

➝ Assurer une veille professionnelle et développer les compétences collectives de son équipe

➝ Intégrer des pages web

➝ Adapter des systèmes de gestion de contenus

➝ Optimiser en continu un site web ou une interface

Accessibilité

Les modalités pédagogiques et les modalités d’évaluation peuvent être adaptées en cas de besoin de compensation du handicap, dans le respect du référentiel RNCP.

Modalités d’évaluation

Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu :

a)  D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s)

b)  d’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat

c)  des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.

Modalités de certification

Le titre professionnel est composé de trois blocs de compétences dénommés certificats de compétences professionnelles (CCP) qui correspondent aux activités précédemment énumérées.

Le titre professionnel peut être complété par un ou plusieurs blocs de compétences sanctionnés par des certificats complémentaires de spécialisation (CCS) précédemment mentionnés.

Le titre professionnel est accessible par capitalisation de certificats de compétences professionnelles (CCP) ou suite à un parcours de formation et conformément aux dispositions prévues dans l’arrêté du 22 décembre 2015 modifié, relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l’emploi.

Pré-requis d’admission

  • Niveau Bac+2 ou expérience professionnelle de 2 ans dans le domaine du web (BTS MUC, NRC, SIO ou DUT MGE ou Informatique de gestion)
  • Concernant la VAE, aucun diplôme n’est obligatoire ;  le Livret I fait l’objet d’une analyse approfondie.

Indicateurs

Les premiers candidats n’ayant pas encore passés les épreuves de certification, nos indicateurs de résultats sont en cours de calcul et seront disponibles en date du 1er décembre 2024. Ci-dessous, la liste des indicateurs concernés : Taux de réussite aux examens – Taux de présentation aux examens.

  • Taux d’insertion global à 6 mois : Pas de données sur le site de France Compétences
  • Taux d’insertion dans le métier à 2 ans : Pas de données sur le site de France Compétences

Plus d'informations

Consultez la page de France Compétences pour en savoir plus sur le le Titre RNCP n° 35634, TP – Concepteur designer UI, de niveau 6 (niveau Bac+3) enregistré par décision publiée le 01/06/202

Titre Chef de Projet E-Business

Le Bachelor en Marketing et Communication Digitale prépare au Titre RNCP n° 34340, Chef de Projet E-Business, de niveau 6 (niveau Bac+3) publié au JO le 16/12/2019 – Certificateur EIMP – Le Titre RNCP est accessible par blocs de compétences.

Le code NSF :

  • 320m : Spécialités plurivalentes de la communication et de l’information

Les débouchés :

Le cœur de métier des titulaires de cette certification est celui de la publicité sur internet, de la promotion d’une marque, de la fidélisation des clients. Les activités des titulaires de cette certification sont conduites dans tous secteurs d’activités. Il peut s’agir:

de grands groupes ou d’entreprises petites ou moyennes
d’organismes publics ou parapublics
de collectivités territoriales
d’agences de publicité

Les type d’emplois accessibles : 

Chef de projet web / Chargé de clientèle web / Rédacteur web / Community manager / Chargé de comptes AdWords / Modérateur réseaux sociaux / Chef de projets digitaux / Responsable e-store / Webdesigner / Webmarketer / Webdevelopper / Traffic manager / Social media manager.

Les activités visées & les compétences attestées :

➝ Créer ou optimiser un site CMS

➝ Produire et mettre en production du contenu multimédia

Mettre en œuvre un système de veille sur les évolutions technologiques et sociales    

➝ Réaliser, piloter et optimiser des campagnes de communication digitale

➝ Animer et modérer les flux d’échanges des réseaux sociaux

Développer et coordonner des partenariats 

Créer ou participer à des événements

Cibler et analyser les besoins des internautes

Mettre en œuvre des actions d’e-marketing

Suivre, mesurer et analyser l’activité d’un site

Mettre en œuvre une veille sur les évolutions des pratiques commerciales spécifiques à l’e-commerce.   

Les compétences transversales sont particulièrement mesurées et plus particulièrement : capacité à développer et animer un esprit d’équipe, à créer une cohésion – maîtrise des enjeux des acteurs du secteur  – pratique rigoureuse de l’analyse et de la synthèse -capacités d’expression écrite et orale – maîtrise des étapes de la conduite de projets

Accessibilité

Les modalités pédagogiques et les modalités d’évaluation peuvent être adaptées en cas de besoin de compensation du handicap, dans le respect du référentiel RNCP.

Indicateurs clés (2023) :

  • Taux d’obtention de la certification : 92%
  • Taux de présentation aux examens : 100%
  • Taux d’insertion global à 6 mois (2017) : 80%
  • Taux d’insertion dans le métier à 2 ans (2017) : 71%

Modalités d’évaluation

  • Mise en place d’un projet collectif entre plusieurs groupes de candidats sur plusieurs mois
  • Elaboration d’un dossier sur la notoriété d’une entreprise ou l’image perçue d’un produit ou d’un service sur internet, suivi : – d’une analyse des différents paramètres – d’un diagnostic – de propositions d’actions de progrès
  • Présentation d’un dossier de préconisations de marketing digital

Modalités de certification

Le candidat à la certification doit apporter la preuve qu’il dispose des compétences spécifiques énoncées dans chacun des blocs de compétences.

Ainsi des jurys d’évaluation sont constitués pour chacun des 3 blocs. Ils réunissent des représentants de l’organisme de certification, du centre de préparation et des professionnels du bloc concerné.

Concernant les compétences transversales, elles sont mesurées par la mise en place d’un contrôle continu destiné à mesurer plus particulièrement : la maîtrise des enjeux Pestel des acteurs du secteur, la rigueur de l’analyse et de la synthèse, la maîtrise des étapes de la conduite de projets, la capacité à développer et animer un esprit d’équipe, à créer une cohésion, la capacité d’expression écrite et orale.

Les résultats de ce contrôle continu sont transmises au jury national de certification.

Toutes les conditions d’obtention de la certification sont détaillées dans un Règlement remis aux candidats au démarrage de la préparation à la certification. Elles font en outre l’objet d’un process Qualité.

Cette certification peut s’obtenir soit par la formation, soit par la VAE.

L’acquisition de chaque bloc de compétences fait l’objet d’un Certificat de Compétences.

Pré-requis d’admission

  • Niveau Bac+2 ou expérience professionnelle de 2 ans dans le domaine du web (BTS MUC, NRC, SIO ou DUT MGE ou Informatique de gestion)
  • Concernant la VAE, aucun diplôme n’est obligatoire ;  le Livret I fait l’objet d’une analyse approfondie.

Plus d'informations

Consultez la page de France Compétences pour en savoir plus sur le le Titre RNCP n° 34340, Chef de Projet E-Business, de niveau 6 (niveau Bac+3) publié au JO le 16/12/2019 – Certificateur EIMP


Demandes en cours

Titre RNCP Directeur Artistique de projets en communication visuelle

Le mastères en direction artistique préparent au Titre RNCP Directeur artistique de projets en communication visuelle de niveau 7 (bac+5), actuellement en cours de dépôt auprès de France Compétences. Ce titre sera accessible par blocs de compétences et préparé par la voie de l’apprentissage, la voie du contrat de professionnalisation, en formation initiale (sous statut étudiant) et par la voie de la VAE.

Les codes NSF :

  • 132g : Arts appliqués à la communication et à l’audiovisuel
  • 320v : Spécialités plurivalentes de la communication : production à caractère artistique

Les activités visées & les compétences attestées :

➝ Créer un processus de veille organisée
➝ Développer une stratégie de recherche et d’inovation en design de communication

➝ Analyser la demande du commanditaire
➝ Modéliser la stratégie 360° et le concept créatif

➝ Conduire un projet de communication visuelle
➝ Manager l’équipe projet

➝ Construire sa stratégie de communication personnelle
➝ Promouvoir son expertise
➝ Développer son activité de directeur artistique

Accessibilité

Les modalités pédagogiques et les modalités d’évaluation peuvent être adaptées en cas de besoin de compensation du handicap, dans le respect du référentiel RNCP.

Modalités d’évaluation

  • Rapport de recherche
  • Book
  • Projet professionnel
  • Rapport de missions en entreprise

Modalités de certification

La certification est obtenue par :

  • La validation des 4 blocs de compétences
  • La validation d’une expérience en entreprise d’une durée d’au moins 6 mois, présentée devant un jury d’évaluation

Indicateurs clés :

Les taux seront communiqués après validation de la commission des certifications de France Compétences. Le CFA est non assujetti à une publication sur Inserjeunes. Le CFA est non assujetti au calcul de la Valeur Ajoutée.

 

Les prérequis d’accès à la certification hors VAE

  • Être titulaire d’un bac+3 ou d’un titre RNCP équivalent validé dans le domaine du design pour une entrée en 1ère année de mastère.
  • Être titulaire d’un bac+4 ou d’un titre RNCP équivalent validé dans le domaine du design pour une entrée en 2ème année de mastère.

L’accès au dispositif de certification en 2ème année de mastère est rendu possible à travers une validation à l’entrée des compétences acquises. Celles-ci doivent correspondre à une partie du référentiel de la certification.

Titre RNCP Expert 2D/3D en conception et production de film d’animation

Les Mastères en Animation préparent au Titre RNCP Expert 2D/3D en conception et production de film d’animation actuellement en cours d’enregistrement. Ce Titre est accessible par la VAE et par blocs de compétences.

➝ Adopter un système de veille prospective en se tenant informé des actualités du secteur et des attentes et des publics, en analysant différentes sources d’informations, et notamment des exemples d’organisation de production de film, d’animatique ou autres oeuvres numériques pour actualiser ses connaissances et suivre les tendances et les évolutions du marché de la conception et de la réalisation.

➝ Explorer les usages technologiques et les évolutions sociétales du secteur du film d’animation, en mettant en perspective les tendances et innovations technologiques identifiées, avec les évolutions sociétales, les attentes des publics, la dimensionrèglementaire et RSE dans lesquels s’organise une production pour faire évoluer ses pratiques professionnelles en matière de conception et de réalisation.

➝ Constituer son réseau d’influence en sourçant les pairs (créatifs, artistes, graphistes,…), en y relevant des sources d’inspiration, afin d’y puiser les idées créatives à intégrer dans sa pratique professionnelle de conception de projets de film d’animation.

Conceptualiser le projet de création en mobilisant ses capacités créatives et ses références culturelles à partir d’un dossier de recherches recensant une sélection d’ambiances visuelles, sonores, et en s’appuyant sur son expertise, et en tenant compte des critères d’éco-responsabilité, afin de proposer un concept narratif et visuel original, cohérent avec la demande client et les attentes du public cible.

Formuler la recommandation d’un concept de film d’animation sous la forme d’une note d’intention artistique, d’un synopsis, en mettant en avant ses choix narratifs et artistiques issus de sa réflexion et de son analyse de la demande, ainsi que la possible intégration des dimensions sociétales, environnementale et inclusive envisageable au sein du projet pour convaincre le commanditaire de son un parti pris.

➝ Construire un scénario à partir du synopsis au moyen des techniques appropriées d’écriture en développant un récit à la fois narratif et descriptif de l’intrigue avec des dialogues (si le projet le prévoit) mettant en scène des personnages, un décor, une ambiance visuelle et sonore, en l’enrichissant de commentaires et d’intentions afin d’obtenir un document qui servira de cadre de référence à la production.

➝ Structurer le scénario en séquences en organisant le découpage technique des éléments de narration en actions, en ajoutant des ressorts dramatiques, en vérifiant la justesse et l’équilibre du récit afin d’obtenir un rendu fidèle de l’intention imaginée et permettre au commanditaire de se projeter dans le projet et le cas échéant de demander des ajustements.

➝ Mettre en perspective les choix graphiques et techniques de mise en scène (durée de film, décors, d’environnement, nombre de personnages) proposés au commanditaire avec la faisabilité du projet, en recensant les éléments graphiques à développer pour la bonnecompréhension de l’histoire et en tenant compte des questionnements et des enjeux de développement durable et de diversité culturelle du commanditaire, afin de réajuster le projet, le cas échéant, puis d’établir une feuille de route exhaustive pour la phase de conception graphique.

➝ Créer un studio virtuel, en identifiant et en réunissant les ressources créatives et techniques, internes/externes, appropriées au projet après avoir évalué et qualifié les compétences attendues, afin de constituer une équipe pluridisciplinaire cohérente, répondant aux attendus du projet de réalisation du film d’animation.

➝ Structurer l’organisation du studio virtuel et de ses départements lors d’une réunion de lancement en définissant les rôles et missions de l’équipe projet constituée, en tenant compte des situations d’handicap, en formalisant des méthodes de travail collaboratives à l’aide d’objectifs et des points réguliers, afin d’ instaurer une dynamique de travail agile et centrée sur les objectifs de succès du projet.

➝ Animer et accompagner la dynamique de travail tout au long du projet en mettant en œuvre les outils nécessaires au suivi de la production/réalisation en favorisant les interactions, la créativité et l’inclusion de tous les intervenants du projet, et notamment les PSH pour garantir la cohésion et fédérer toutes les parties prenantes autour du projet.

Superviser le travail des équipes (designers graphistes, superviseurs, …) en organisant des points d’étapes réguliers, en vérifiant l’avancement des livrables, en validant la qualité graphique des livrables produits et en ajustant au besoin l’organisation des ressources en cas de retard, pour s’assurer du respect du planning de production, de la conformité et de la qualité des livrables au regard du cahier des charges.

➝ Accompagner la montée en compétences des équipes dans le respect des politiques inclusion et handicap, en évaluant régulièrement les collaborateurs, en valorisant les réalisations et en organisant si besoin des formations notamment en situation de travail sur des sujets spécifiques au projet, pour garantir un haut niveau de technicité des équipes.

➝ En fonction de ses expertises métier, sculpter ou faire sculpter en 3D (modeling) les différents éléments (personnages, accessoires et décor) à partir des models sheets et élements de cadrage contenus dans la bible graphique, en choisissant les outils et les logiciels spécialisés, pour obtenir un rendu artistique fidèle à l’intention initale du projet.

➝ Réaliser ou superviser la mise en couleur et en texture des élements à partir du modeling et à l’aide des outils et des logiciels spécialisés en prenant comme base de référence la bible graphique pour le choix des couleurs et des textures pour finaliser l’ensemble des élements (personnages, accessoirs et décors) et pouvoir lancer le montage du film d’animation.

➝ En fonction de ses expertises métier, réaliser ou coordonner l’assemblage et la mise en mouvement des personnages et des accessoires en 2D/3D à l’aide des outils et des logiciels spécialisés, en se référant à l’animatique du stroyboard pour donner vie aux personnages et aux accessoires.

Ennoblir la production en incorporant les effets spéciaux, en incorporant la bande son (musique d’ambiance et bruitages) pour reforcer la dramaturgie du film d’animation et rendre concrête la promesse artistique initiale.

Superviser les étapes de montage et de finalisation du film en contrôlant la qualité du mixage et du résultat final et en apportant le cas échéant les correctifs nécessaires, notamment lors l’étalonnage et le clean up, en intégrant les principales règles du code de la propriété intellectuelle, en rassemblant les crédits artistiques et la liste des ayant droits du projet pour s’assurer de l’homogénité du rendu final et pour valider la conformité technique du projet avant la livraison finale.

Soumettre le film d’animation 2D/3D à son commanditaire en passant en revue l’ensemble des livrables attendus et en vérifiant leur bonne conformité au regard du cahier des charges initial, pour défendre son projet, évaluer sa satisfaction permettant notamment d’en tirer les enseignements pour ses projets futurs.

Les prérequis d’accès à la certification hors VAE

La certification de l’ECV est accessible, hors VAE, au terme d’un parcours de formation de 5 ans. Il est possible d’accéder au dispositif de certification :

  • En 1er année – Le candidat doit être titulaire du baccalauréat ou d’un titre RNCP équivalent et aussi démontrer son appétence pour les travaux artistiques ou de créativité et son attirance pour l’univers de l’animation et des jeux vidéo.
  • En 2ème année – Le candidat doit être titulaire d’un bac+1 validé ou d’un titre RNCP équivalent d’un milieu artistique. L’accès au dispositif de certification en 2e année est aussi rendu possible au travers d’une validation des compétences acquises
  • En 3ème année – Le candidat doit être titulaire d’un bac+2 validé ou d’un titre RNCP équivalent en cinéma d’animationL’accès au dispositif de certification en 3e année est aussi rendu possible au travers d’une validation des compétences acquises
  • En 4ème année – Le candidat doit être titulaire d’un bac+3 validé ou d’un titre RNCP équivalent en cinéma d’animation. L’accès au dispositif de certification en 4e année est aussi rendu possible au travers d’une validation des compétences acquises
  • En 5ème année – Le candidat doit être titulaire d’un bac+4 validé ou d’un titre RNCP équivalent en cinéma d’animation. L’accès au dispositif de certification en 5e année est aussi rendu possible au travers d’une validation des compétences acquises

Accessibilité

Les modalités pédagogiques et les modalités d’évaluation peuvent être adaptées en cas de besoin de compensation du handicap, dans le respect du référentiel RNCP.

Modalités d’évaluation

  • Rapport de recherche
  • Note d’intention artistique
  • Rédaction d’un synopsis
  • Dossier de pré-production
  • Book

Modalités de certification

Le titre d’expert 2D/3D en conception et production de film d’animation s’obtient par la validation :

  • des 3 blocs de compétences
  • de la production d’un court métrage

Indicateurs clés :

Les taux seront communiqués après validation de la commission des certifications de France Compétences. Le CFA est non assujetti à une publication sur Inserjeunes. Le CFA est non assujetti au calcul de la Valeur Ajoutée.